Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

GB: un parti qui défend les droits des femmes appelle à instaurer des quotas

Le Women Equality Party (WEP), un nouveau parti politique britannique qui défend les droits des femmes, a appelé à instaurer des quotas en politique et dans les conseils d'administration, en présentant son programme politique mardi.

"On est en 2015. Cela fait près de cent ans que les femmes ont obtenu le droit de vote et pourtant les hommes sont deux fois plus nombreux que les femmes au Parlement", a regretté Sophie Walker, leader du WEP.

"Donc nous sommes arrivées à la conclusion que les quotas sont -temporairement- nécessaires", a ajouté Mme Walker, appelant à ce que "les partis politiques présentent des femmes dans les deux tiers des circonscriptions".

Créé il y a six mois, le WEP revendique 45.000 adhérents et sympathisants et 65 antennes à travers le pays. Il compte présenter ses premières candidates au printemps prochain lors des élections régionales.

Le WEP a également appelé à réduire l'écart de rémunération entre hommes et femmes, chiffré à 245 milliards de livres au Royaume-Uni.

"L'année dernière, les hommes ont gagné 516 milliards de livres tandis que les femmes ont gagné 271 milliards", a pointé Mme Walker. "Pourquoi ? Parce que des millions de femmes sont payées moins que leurs collègues masculins, qu'elles quittent leur travail parce qu'elles n'ont pas les moyens de payer les frais de garde".

Le WEP demande ainsi que les allocations pour les frais de garde commencent dès les 9 mois de l'enfant, contre 3 ans actuellement en Angleterre.

Selon une étude du service de recherche du Parlement britannique publiée en mars, les femmes travaillant à temps plein gagnent en moyenne 9,5% de moins que les hommes au Royaume-Uni et seuls 25% des juges et 23% des administrateurs des entreprises de l'indice FTSE-100 sont des femmes.

jb/fb/cr/

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.