Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

France: relaxe requise pour la présidente de l'extrême droite jugée pour incitation à la haine

Une relaxe a été requise mardi à l'encontre de la présidente de l'extrême droite française Marine Le Pen, jugée pour la première fois pour incitation à la haine en raison de propos sur les prières de rues musulmanes.

"Mme Le Pen, en dénonçant ces prières dans l'espace public, imputables non à l'ensemble de la communauté musulmane, mais a une minorité, n'a fait qu'exercer sa liberté d'expression", a argumenté le procureur Bernard Reynaud.

phi-san/fga/chp/prh/pjl

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.