POLITIQUE
20/10/2015 01:04 EDT | Actualisé 20/10/2015 03:26 EDT

Élections fédérales 2015: Le chef du Bloc Gilles Duceppe annoncera jeudi s'il reste en poste (VIDÉO)

Gilles Duceppe ne fera connaître ses intentions quant à son avenir comme chef du Bloc québécois qu'après en avoir discuté avec l'ensemble des candidats et les instances du parti, ce jeudi.

Impossible de savoir donc si le chef bloquiste s'accrochera ou partira pour de bon. «Il est important de discuter tous ensemble d'abord», a-t-il répété aux journalistes. Il a par ailleurs répliqué au premier ministre du Québec, Philippe Couillard, qui a déclaré que les résultats du scrutin prouvent que les jeunes électeurs perdent de plus en plus d'intérêt pour la souveraineté.

«Il faut faire attention au trimophalisme de M. Couillard [...]. Mais il est clair qu'il y a des gens souverainistes qui n'ont pas voté pour le Bloc québécois... Il y a donc là un défi, et du travail à faire pour les trois prochaines années» a-t-il dit. Il compte sur le travail des «forces souverainistes», Pierre Karl Péladeau en tête, pour accomplir cette tâche.

Des résultats en-dessous des attentes

Il a cependant reconnu que les résultats n'étaient pas à la hauteur de ses attentes, lui qui avait clairement établi sa volonté de récupérer le statut de parti officiel aux Communes, soit le minimum de 12 sièges requis pour cette reconnaissance, alors qu'il n'en a obtenu que 10.

Cependant, il soutient avoir tout de même réussi à redresser le parti après la débâcle de 2011 où le Bloc n'avait récolté qu'un maigre quatre sièges.

Il refuse à cet effet d'admettre que le pourcentage de votes obtenus, qui se situe tout juste sous la barre des 20% et qui représente la plus faible proportion obtenue par un parti souverainiste depuis les années 1970, représente un effritement de l'appui à la souveraineté, y voyant plutôt le résultat d'un vote stratégique pour déloger les conservateurs.

Galerie photo Soirée électorale Voyez les images