Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Vers une 7e victoire du Canadien de suite: duel entre Allen et Price

St. Louis Blues goalie Jake Allen pauses during a timeout during the third period of an NHL hockey game against the Calgary Flames Thursday, April 2, 2015, in St. Louis. The Blues won 4-1. (AP Photo/Jeff Roberson)
St. Louis Blues goalie Jake Allen pauses during a timeout during the third period of an NHL hockey game against the Calgary Flames Thursday, April 2, 2015, in St. Louis. The Blues won 4-1. (AP Photo/Jeff Roberson)

Jake Allen, des Blues de St. Louis, aura la lourde tâche de tenir tête à Carey Price, mardi, à Montréal. Le Canadien tentera, de son côté, de signer une septième victoire d'affilée.

Le gardien de 25 ans, qui partage le travail avec Brian Elliott, disputera son troisième match. Allen n'affiche pas un rendement aussi exemplaire que son partenaire depuis le début de la saison avec un taux d'efficacité de ,887 et une moyenne de buts alloués de 3,03.

Elliott (,918 et 2,01) est jusqu'à présent invaincu en quatre matchs. Les Blues (5-1) ont subi leur seule défaite de la saison avec Allen devant le filet contre le Wild du Minnesota à leur deuxième match.

Carey Price (,957 et 1,20) vient d'être nommé la première étoile de la semaine dans la LNH. Il n'a pas perdu en cinq départs. P.K Subban, Torey Mitchell et Tom Gilbert n'ont pas pris part à l'entraînement optionnel du CH en matinée. Michel Therrien n'apportera aucun changement à sa formation.

« Notre défi, c'est de ne pas lever le pied, a soutenu Lars Eller au sujet de la séquence victorieuse de son équipe. Il faut continuer à en vouloir de plus en plus. »

Jeff Petry admet que les matchs contre les Blues sont éprouvants en raison de leur style de jeu.

« C'est notre plus gros défi de la saison, affirme le défenseur du Canadien. Ils sont imposants sur le plan physique et ils jouent de manière rude. Il ne faut pas leur laisser d'espace. »

L'étoile Tarasenko

Vladimir Tarasenko, premier choix des Blues en 2010 (16e au total), est l'attaquant étoile de cette formation. Le Russe de 23 ans occupe d'ailleurs le 1er rang du classement des marqueurs de la LNH avec 9 points (5-4).

L'été dernier, les Blues lui ont consenti un contrat de huit ans à un salaire moyen de 7,5 millions de dollars.

« Il mérite le salaire qu'on lui a consenti et il va le mériter pour toute la durée de son contrat, lance son vétéran coéquipier David Backes. S'il n'est pas le meilleur joueur de la Ligue nationale, il est l'un des meilleurs. Il a prouvé qu'il est un formidable joueur et il montre qu'il appartient à l'élite de la ligue. Sa foulée est explosive et sa dégaine absolument incroyable. »

L'entraîneur des Blues, Ken Hitchcock, ne tarit pas d'éloges à son endroit. Pour lui, la valeur de Tarasenko pour l'équipe va bien au-delà des statistiques.

« C'est un joueur ultra compétitif. C'est dans son ADN, dans ses gènes. Il a été programmé comme ça dans son enfance, mentionne-t-il. Il y a des gars qui l'ont, d'autres pas. Lui, il l'a. »

« Il est un joueur capable de changer l'allure d'une rencontre », a résumé Eller.

INOLTRE SU HUFFPOST

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.