Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Canada: les libéraux de Justin Trudeau remportent les législatives (projections TV)

Le parti libéral (centre) a remporté lundi les élections législatives canadiennes et son chef Justin Trudeau devrait former le prochain gouvernement, mettant fin à une décennie de pouvoir conservateur, selon les projections des chaînes de télévision CTV et CBC.

A 43 ans, le fils de l'ancien Premier ministre Pierre Elliott Trudeau doit permettre aux libéraux de reprendre le pouvoir au Canada, pays qu'ils ont gouverné durant la majeure partie du XXe siècle. Justin Trudeau, deux ans après avoir pris les rênes du parti, va succéder au conservateur Stephen Harper, qui a échoué à décrocher un quatrième mandat.

Vers 22H00 locales (02H00 GMT mardi), les libéraux se dirigeaient vers une confortable avance, sans prévoir cependant s'ils disposeraient de la majorité absolue à la Chambre des communes à Ottawa des 170 sièges sur les 338.

Les cris de liesse des partisans libéraux ont éclaté dès l'annonce des premiers résultats dans le grand hôtel montréalais où Justin Trudeau devait s'exprimer plus tard dans la soirée.

Au déclenchement de la campagne, il y a 78 jours, Justin Trudeau pointait en troisième position derrière les conservateurs de M. Harper et les sociaux-démocrates du NPD de Thomas Mulcair.

Il a peu à peu refait son retard, notamment en annonçant qu'un gouvernement libéral n'hésiterait pas à rompre avec l'austérité des conservateurs, quitte à afficher des budgets déficitaires au cours des trois premières années du mandat afin d'investir dans les infrastructures du pays et de relancer la croissance, en berne depuis la chute du cours du pétrole il y a plus d'un an. Normalement plus à gauche que les libéraux, le NPD prodiguait pour sa part des budgets à l'équilibre.

Dans son programme électoral tourné vers la classe moyenne, Justin Trudeau promettait en outre d'imposer davantage les plus riches pour réduire la fiscalité de la grande masse des Canadiens.

Sur le plan diplomatique, M. Trudeau compte suspendre les bombardements de l'aviation canadienne en Syrie et en Irak, et participer seulement à la coalition dirigée par les États-Unis pour former et conseiller les forces irakiennes et kurdes.

Sans donner de chiffres, il s'est également engagé à réduire les émissions canadiennes de gaz à effets de serre selon les cibles internationales. En 2011, le Canada était devenu sous les conservateurs de M. Harper le premier pays à se retirer du protocole de Kyoto. Pour signifier le retour du Canada dans la lutte contre les changements climatiques, M. Trudeau compte se rendre à la COP21 de Paris début décembre.

Après des baisses de subventions drastiques des conservateurs dans la culture, M. Trudeau s'était également positionné pour un réinvestissement massif dans ce secteur, lourdement délaissé par les conservateurs.

sab/mbr/faa

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.