POLITIQUE
19/10/2015 08:25 EDT | Actualisé 19/10/2015 08:44 EDT

Élections fédérales 2015: Les conservateurs soutenus par les néo-démocrates? Le candidat NPD Andrew Thomson revient sur ses déclarations

Fred Chartrand/The Canadian Press

MONTRÉAL - Le candidat vedette du NPD Andrew Thomson est revenu sur ses déclarations. Il avait alors assuré que le NPD pourrait travailler avec un gouvernement conservateur minoritaire au Parlement.

En entrevue avec CPAC, Andrew Thomson, porte-parole du NPD et candidat néo-démocrate à Toronto dans la circonscription de Eglinton—Lawrence, a assuré à Peter Van Dusen que le NPD travaillerait avec le parti qui serait minoritaire pour le bon fonctionnement du Parlement.

M. Thomson a avancé que les libéraux et les conservateurs avaient souvent coopéré, notant qu'ils avaient voté ensemble pour le projet de loi antiterroriste C-51 et suggérant qu'ils feraient de même pour les accords de partenariat transpacifique (PTP).

«Est-ce envisageable de travailler pour l'un ou l'autre des partis s'il est minoritaire? Je pense que la réponse est oui. Nous nous engageons à faire en sorte que le Parlement fonctionne», a souligné le candidat.

Le journaliste l'a interrompu en lui faisant remarquer que le chef néo-démocrate Thomas Mulcair avait dit aux médias le mois dernier qu'il ne travaillerait jamais avec Harper.

«Ce que nous avons dit, c'est que nous ferons fonctionner le Parlement, a répondu M. Thomson. Et nous avons besoin de nous assurer que les politiques seront mises en place progressivement au Parlement qu'elles soient proposées par le NPD ou par d'autres partis. Et je pense que c'est vraiment ce que veulent les Canadiens», a-t-il poursuivi.

Pendant une conférence de presse le 23 septembre, les médias ont demandé à M. Mulcair quelles étaient les conditions dans lesquelles il soutiendrait les conservateurs de Stephen Harper.

«Il est très peu probable que le NPD quelque soit la situation, soutienne un jour M. Harper», a répondu Thomas Mulcair.

Au cas où il n'aurait pas été assez clair, il a ajouté: «En fait, il n'y a vraiment aucune chance.»

Après la diffusion de cette information, M. Thomson a appelé le HuffPost pour tenter de dire qu'un gouvernement néo-démocrate minoritaire accepterait de travailler avec les conservateurs ou avec les libéraux.

«Nous avons été clairs, nous n'allons pas travailler avec les conservateurs, mais nous avons besoin de nous assurer qu'un ensemble de décisions politiques seront mises de l'avant au Parlement», a nuancé le candidat.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

Lire l'intégralité de l'article ici.

Suivez notre journaliste Catherine Lévesque à la soirée du NPD

Galerie photo In Photos: Canada Election 2015 Voyez les images