POLITIQUE
19/10/2015 07:00 EDT | Actualisé 19/10/2015 08:00 EDT

Élections fédérales 2015: Un retour au 24 Sussex? Justin Trudeau dans l'expectative

Justin Trudeau effectuera-t-il un retour au 24, promenade Sussex, après y avoir passé sa jeunesse? Les électeurs devaient trancher lundi sur cette question à l'issue d'une campagne exceptionnellement longue de 78 jours.

En attendant le verdict des électeurs, le chef du Parti libéral du Canada (PLC) est à la fois "fébrile" et "serein", selon son proche conseiller Robert Asselin.

"Il a passé la journée avec sa famille. Il se prépare pour ce soir; il est dans un très bon état d'esprit. Je pense qu'il a hâte de voir les résultats. Il a mené la meilleure campagne qu'il pouvait mener", a-t-il résumé en entrevue avec La Presse Canadienne lundi, à quelques heures du dévoilement des résultats.

Galerie photo Le style non-conventionnel de Justin Trudeau Voyez les images

Le chef libéral a réussi à prouver qu'une campagne positive pouvait fonctionner en politique, a par ailleurs plaidé son collaborateur, qui avait participé aux campagnes de Paul Martin et de Michael Ignatieff avant de reprendre du service avec Justin Trudeau.

"La prémisse, depuis que (Stephen) Harper était là, c'était qu'il gagnait parce qu'il réussissait à définir et à attaquer ses adversaires. On n'a pas les résultats encore, mais j'espère que ça va démontrer que c'est le contraire", a suggéré M. Asselin.

Le politicien âgé de 43 ans a bouclé la sienne avec le vent dans les voiles, traversant le pays d'est en ouest et attirant à chaque escale des centaines de sympathisants souvent euphoriques dans des salles de Halifax à Vancouver, en passant par Winnipeg et Edmonton.

"L'image que j'ai en tête, c'est le rassemblement d'hier (dimanche) à Calgary, la ville où on n'a pas gagné un siège depuis 1968. Il y avait des gens partout, l'énergie, la réponse que les gens donnent à cet homme-là (M. Trudeau) quand il parle, c'est assez incroyable", a plaidé le conseiller du leader libéral.


Les libéraux étaient installés en position de tête dans quelques sondages parus au cours des derniers jours. Un sondage Léger paru samedi les place premiers au Canada (38%) et au Québec (31%), mais avec cependant 36% d'électeurs qui pourraient changer d'opinion d'ici lundi.

Mais comme les politiciens se plaisent à le répéter pendant les campagnes, le vrai sondage, c'est l'élection.

Justin Trudeau est donc actuellement dans l'expectative des résultats, avec sa famille, dans une chambre de l'hôtel Fairmount où se tient son rassemblement.

Les premiers résultats arriveront en provenance de Terre-Neuve-et-Labrador. Débouleront ensuite les chiffres du Québec et de l'Ontario - terrain de bataille crucial où sont en jeu plus du tiers (121) des 338 sièges aux Communes - et enfin, ceux des provinces de l'Ouest.

Une récolte de 170 sièges est requise pour former un gouvernement majoritaire - un scénario plus ou moins probable à l'aune de la majorité des coups de sonde réalisés pendant cette campagne qui a donné lieu à une rare lutte entre trois formations susceptibles d'accéder au pouvoir à Ottawa.

Trudeau a voté lundi

En matinée, le chef du PLC a voté dans la circonscription montréalaise de Papineau, qu'il représente depuis 2008 à la Chambre des communes.

Son avion, parti de Colombie-Britannique dans la nuit, avait touché terre à peine deux heures plus tôt.

Accompagné de son épouse, Sophie Grégoire, et de leurs trois enfants, M. Trudeau est arrivé, son cadet Hadrien dans les bras, à son bureau de scrutin situé à la Casa d'Italia, un centre communautaire et culturel du nord de la métropole.

Après avoir déposé son bulletin de vote, il a regagné son autocar de campagne, garé tout près, mitraillé par une meute de photographes et de cameramans, mais aussi par des citoyens armés de leur téléphone intelligent.

elections federales


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Le 24 Sussex Drive - Résidence officielle du PM Voyez les images