POLITIQUE
19/10/2015 10:10 EDT | Actualisé 19/10/2015 10:11 EDT

Les bureaux de vote seront-ils assez accessibles aux personnes handicapées aujourd'hui?

mikanaka via Getty Images
Wheelchair user in front of staircase barrier

Ascenseur difficile à trouver, bénévoles mal formés et bulletin de vote incompréhensible...des électeurs handicapés espèrent voir des changements lors du scrutin d'aujourd'hui, après avoir vécu une expérience décevante au vote par anticipation.

Nos journalistes vont suivre des électeurs handicapés tout au long de la journée pour vérifier.

Un dossier de Laurence Martin et de Valérie Ouellet

Christine Hughes a voté par anticipation dans une église de la circonscription Hamilton-Ouest-Ancaster-Dundas, en Ontario.

La jeune femme souffre de fibromyalgie, un mal musculaire chronique, et se déplace avec un chariot contenant ses effets personnels ainsi que des médicaments, entre autres un dispositif EpiPen contre les réactions allergiques.

« Je suis arrivée au lieu de scrutin et j'ai ouvert la première porte qui était visible. J'ai vu deux escaliers, l'un vers le haut et l'autre vers le bas. Aucune affiche n'indiquait où trouver l'ascenseur. » — Christine Hughes, électrice dans Hamilton-Ouest-Ancaster-Dundas

Elle a finalement traîné son chariot jusqu'en haut des marches pour aller voter.

Une fois son bulletin rempli, elle raconte que c'est un paroissien de l'Église et non un employé d'Élections Canada qui l'a raccompagnée jusqu'à l'ascenseur.

« L'ascenseur était vraiment loin de la salle de vote et n'était pas vraiment visible depuis le stationnement. » — Christine Hughes, électrice dans Hamilton-Ouest-Ancaster-Dundas

Elle a déposé une plainte auprès d'Élections Canada.

Bulletin illisible pour un électeur aveugle

L'orgueil de David Lepofsky en a pris un coup il y a une semaine.

Lorsqu'il s'est présenté au bureau de vote de sa circonscription d'Eglington-Lawrence à Toronto, un bénévole d'Élections Canada lui a tendu une feuille en braille, sans lui expliquer comment remplir son bulletin.

Craignant de faire une erreur et de choisir le mauvais candidat, David Lepofsky a finalement demandé à sa femme de voter pour lui. Une situation inacceptable, selon lui.

« Je fais tout à fait confiance à ma femme pour qu'elle respecte mon choix, mais en tant qu'électeur, j'ai le droit à un vote secret. » — David Lepofsky, électeur aveugle et porte-parole de l'Alliance pour la Loi sur l'accessibilité pour les personnes handicapées de l'Ontario

Il ne comprend pas pourquoi, au fédéral, il n'y a toujours de machines électroniques disponibles pour que les personnes handicapées puissent voter en toute confidentialité, comme c'est le cas au provincial ou au municipal.

Voter par internet ou au téléphone seraient également des très bonnes options, facilement accessibles selon lui.

Ses conseils pour les électeurs handicapés aujourd'hui

Si vous avez besoin d'un transport adapté, réservez-le le plus tôt possible

Allez voter tôt dans la journée, pour avoir le temps de gérer d'éventuels problèmes

Si vous ne pouvez pas attendre debout en ligne longtemps, apportez votre propre chaise

Élections Canada s'explique

Selon Élections Canada, près de 96 % des lieux de scrutin au pays respectent ses 15 critères d'accessibilité obligatoires, notamment la présence d'un accès sans escalier, une porte d'entrée qui s'ouvre aisément et des allées sans obstacle.

De nouvelles mesures ont aussi été mises en place cette année, explique la porte-parole d'Élections Canada, Nathalie De-Montigny.

« Nous avons de nouveaux outils de vote : des loupes qui grossissent les caractères des bulletins de vote, des bulletins de vote en braille ou en gros caractères. » — Nathalie De-Montigny, porte-parole d'Élections Canada.

Élections Canada n'a pas voulu commenter les plaintes de Christine Hughes et de David Lepofsky ni indiquer si des plaintes officielles avaient été déposées.

L'organisme fédéral encourage toutefois les électeurs à remplir le formulaire de commentaires sur l'accessibilité disponible dans les lieux de vote ainsi qu'en ligne.

En 2010, le Tribunal canadien des droits de la personne a ordonné à Élections Canada de faire des efforts pour améliorer l'accessibilité des bureaux de scrutin au pays, après une plainte d'un homme handicapé de Toronto.

LIRE AUSSI:

» 10 circonscriptions à surveiller

» QUIZ: Reconnaîtrez-vous les promesses des partis?

» QUIZ: Connaissez-vous bien les élections canadiennes?

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les circonscriptions à surveiller le 19 octobre Voyez les images