NOUVELLES
18/10/2015 14:00 EDT | Actualisé 18/10/2016 01:12 EDT

Quatre civils auraient été tués dans des frappes syriennes et russes

BEYROUTH — Des avions russes et syriens ont pilonné des cibles dans le centre et le nord de la Syrie, tuant au moins quatre civils, dimanche, alors que les troupes au sol ont fait de nouvelles avancées.

D'après l'Observatoire syrien des droits de l'homme et le site militant Syrian Revolution Talbiseh, des avions qui seraient russes ont ciblé des gens assistant à des funérailles dans le village d'Al-Ghanto, dans la province de Homs, ce qui a tué quatre civils. D'après un militant de l'opposition établi à Homs, les civils enterraient un homme qui a succombé à des blessures subies la veille à la suite d'une autre frappe aérienne.

Al-Ghanto, Talbiseh et d'autres régions au nord de la ville de Homs ont reçu les projectiles de plus d'une dizaine de frappes aériennes, dimanche. Des hélicoptères du gouvernement auraient aussi fait tomber des barils d'explosifs sur le village de Ter Maela.

L'agence de nouvelles officielle SANA a rapporté que les troupes de l'armée gouvernementale avaient entrepris une offensive terrestre dans la région.

L'Observatoire et les Comités locaux de coordination (CLC) ont affirmé que d'intenses affrontements s'étaient tenus aux confins de Wadihi, un village dont le gouvernement a fermement pris le contrôle, dimanche. La région est contrôlée par des groupes rebelles, islamistes et la filiale d'Al-Qaïda en Syrie.

Les troupes au sol du gouvernement de Bachar el-Assad, appuyées par des milices alliées, ont ouvert un autre front dans l'est d'Alep, où le groupe armé État islamique a une mainmise importante. La télévision syrienne a rapporté que les forces gouvernementales avaient repris le village d'Al-Jabriyeh, tandis que les CLC ont affirmé que les avions du gouvernement avaient bombardé des régions à l'est d'Alep, près de la base militaire de Kweiras que le groupe État islamique assiège depuis plusieurs mois.

Les troupes syriennes ont effectué des gains sur plusieurs fronts à travers le pays, depuis que la Russie a commencé à s'impliquer dans le conflit, le 30 septembre.

Par ailleurs, dimanche, la Croix-Rouge a annoncé avoir livré de l'aide dans quatre zones touchées par une entente limitée de cessez-le-feu, négociée par l'ONU le mois dernier. C'est la première fois que de l'aide humanitaire atteint ces quatre régions, qui comprennent deux villages dans la province d'Idlib et deux régions rebelles près de la frontière avec le Liban.

Un porte-parole a indiqué que 33 camions de matériel s'étaient rendus dans les quatre régions pour aider 40 000 personnes.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!