POLITIQUE
18/10/2015 12:32 EDT | Actualisé 18/10/2015 12:48 EDT

Élections fédérales 2015 : le niqab, une stratégie « machiavélique » des conservateurs, selon Djemila Benhabib

TROIS-RIVIÈRES, Qc – Djemila Benhabib pense qu’il est « malheureux » que les conservateurs aient instrumentalisé le port du niqab en campagne électorale. Sans surprise, elle se range derrière la position du Bloc, qui est la plus « courageuse » à son avis.

« Je pense que M. Harper a eu une stratégie absolument machiavélique, compte tenu du fait qu’il avait toute la latitude pendant de très nombreuses années pour régler cette question-là », a-t-elle dit en entrevue avec le Huffington Post Québec.

Benhabib était présente au déjeuner militant de Gilles Duceppe à Trois-Rivières, dimanche matin. Le Bloc québécois poursuit sa tournée de toutes les régions du Québec à quelques heures de l’ouverture des bureaux de vote.

Elle reconnaît toutefois que le débat sur les cérémonies d’assermentation à visage couvert a forcé les autres partis politiques à prendre position sur le niqab. Si les libéraux défendent les libertés individuelles, les néodémocrates ont perdu des plumes en raison du « malaise » de ses candidats.

« C’est un sujet qui s’est imposé par la force des choses, a commenté la militante féministe. Je crois que le Bloc a eu la meilleure position – celle de dire qu’au Québec, ça se passe à visage découvert et pas seulement pendant une cérémonie d’assermentation, mais lorsqu’on reçoit des services. »

« C’est la [position la] plus courageuse et c’est celle qui est en conformité, en écho avec le Québec dans son ensemble », a ajouté Djemila Benhabib. La majorité grande des Québécois sont contre le port du niqab pendant les cérémonies de citoyenneté, selon plusieurs sondages.

Un débat « dans le respect »

La militante et auteure qui a fui l’Algérie avec sa famille, quand elle était plus jeune, condamne les agressions commises à l’endroit de femmes voilées dans les dernières semaines.

Mais elle dit qu’il ne faut pas cesser de dénoncer le niqab, sous prétexte qu’il y a eu des crimes haineux. À son avis, les débats sur cet enjeu ont été faits « dans le respect ».

Elle ajoute que Gilles Duceppe a été cohérent dans son argumentaire, puisqu’il se dit contre la vente d’armes et de matériel militaire canadien à l’Arabie saoudite, un pays où les droits de la personne sont bafoués.

Même si elle est encore très présente au sein du mouvement souverainiste, Djemila Benhabib n’a pas l’intention de se présenter aux élections partielles pour le Parti québécois, le 9 novembre prochain.

LIRE AUSSI:

» 10 circonscriptions à surveiller

» Ces endroits où les sondages ne peuvent se permettre de se tromper

» QUIZ: Reconnaîtrez-vous les promesses des partis?

» QUIZ: Connaissez-vous bien les élections canadiennes?

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Le vote à visage couvert en IMAGES Voyez les images

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!