NOUVELLES
18/10/2015 15:04 EDT | Actualisé 18/10/2016 01:12 EDT

Mondial-2015 - Irlande - Schmidt: "La performance des Argentins a été fantastique"

Le sélectionneur de l'Irlande Joe Schmidt a salué la performance "fantastique" de l'Argentine, victorieuse d'un XV du Trèfle (43-20) peu habitué à "une telle intensité", en quart de finale du Mondial-2015, dimanche à Cardiff.

QUESTION: Quelles sont vos impressions sur le jeu de l'Argentine?

REPONSE: "C'est plutôt difficile de ne pas respecter la performance de l'Argentine. Leur combinaison puissance-rythme nous a mis en difficulté sur les zones de collision, en attaque comme en défense. Cela leur a permis de très bien débuter et nous nous sommes retrouvés sous pression dès le coup d'envoi. J'ai trouvé que nous avions montré du caractère pour revenir dans le match. (...) Revenir à 23-23 aurait pu redonner confiance à une équipe qui manque d'expérience et de têtes froides (...) Face à leur puissance, nous nous sommes trop engagés et cela a laissé de la place sur les extérieurs (...) Aussi dur que cela puisse être de sortir dès les quarts, je crois que la performance des Argentins a été fantastique et que nos joueurs vont pouvoir apprendre. Il y a plein de nos joueurs qui n'avaient jamais joué dans un match d'une telle intensité. Cette expérience pourra nous aider dans le futur."

Q: Quand perdez-vous ce match, au début ou à la fin?

R: "Les deux ont été très décevants. On ne peut pas se permettre de laisser autant d'avance à une si bonne équipe. A 23-20, nous avons eu une possession dans leurs 22 mètres et nous n'avons pas réussi à mener au bout une supériorité numérique. C'est probablement dû au manque d'expérience. C'est frustrant. A partir du moment où nous avons couru après le score, ils ont eu des opportunités d'essai en contre-attaque car ils nous ont forcé à trop nous engager."

Q: Que pensez-vous de l'absence des équipes de l'hémisphère nord en demi-finales?

R: "C'est une vrai frustration. Mais je crois que le fossé entre Nord et Sud n'est pas un gouffre. Je ne crois pas que nous soyons si loin que le score le laisse entendre. (...) Ce qu'ils ne nous laissent pas faire, c'est imposer notre tempo. Nous aurions voulu jouer avec du rythme aujourd'hui mais ils mettent beaucoup de pression sur les rucks (...) Le ballon est ralenti pendant deux ou trois secondes. Un joueur en forme peut parcourir dix mètres pendant ce temps-là et ils sont complètement replacés en défense. Ils le font superbement bien. On a vu des équipes du Nord poser des problèmes à celles du Sud mais nous devons être à notre meilleur pour être compétitifs. Si on ne l'est pas, ils peuvent être incroyablement dangereux."

Propos recueillis en conférence de presse.

bur/mam/pel

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!