NOUVELLES
18/10/2015 13:56 EDT | Actualisé 18/10/2016 01:12 EDT

Mondial-2015 - Argentine - Hourcade: "Nous jouons avec le coeur"

L'Argentine "joue avec le coeur et le montre avant, pendant et après les rencontres", a expliqué le sélectionneur argentin Daniel Hourcade après l'"émouvante" et très convaincante victoire de son équipe sur l'Irlande 43-20 à Cardiff dimanche en quarts de finale du Mondial-2015.

Q: Quel sentiment domine après cette victoire?

R: "Je suis très heureux. Nous avons réussi à atteindre le deuxième objectif que nous nous étions fixé, à savoir jouer sept matches dans cette compétition. Nous sommes très heureux parce que nous avons gagné en jouant au rugby, celui que nous voulons proposer. Nous n'y sommes pas parvenus pendant 80 minutes, mais au début et à la fin, si. Les changements furent importants. Le banc a été phénoménal. Il y a un sentiment de fierté dans la façon dont on a joué, la façon dont on a gagné et comment le match se termine avec 23 points d'écart. Notre jeu nous procure énormément de fierté. Derrière moi, il y a un staff impeccable, très professionnel, qui travaille très dur. Ils sont responsables de cette victoire."

Q: On a vu des joueurs et les entraîneurs en pleurs. Pourquoi autant d'émotion?

R: "C'est notre manière d'être, c'est dans notre ADN. Nous jouons avec le coeur et nous le montrons avant, pendant et après les rencontres. Le message est toujours de tenter, de prendre des risques, de repousser ses limites, mais sans irresponsabilités dans ce que nous entreprenons. Tout fut très émouvant. Les larmes me sont venues parce que ma mère est malade et je me suis un peu relâché. Pendant l'hymne, l'émotion que nous ressentons était palpable, et cela s'est traduit ensuite sur le terrain. "

Q: Avec votre qualification et celle de l'Australie, ce seront des demi-finales 100% Four Nations. Est-ce à cette compétition que vous devez votre qualification?

R: "Qu'il y ait autant d'équipes de l'hémisphère sud en demi-finales ne veut pas dire que celles du nord ne sont pas bonnes. Notre intégration au Four Nations, et maintenant celle d'une franchise argentine au Super 18 (à partir de la saison 2016, NDLR), garantit un futur fantastique au rugby argentin. Nous avons vraiment grandi depuis 2012, quand nous avons commencé à jouer dans le Four Nations, mais c'est quelque chose que nous avons commencé à construire il y a longtemps. Jouer contre les plus grands tous les ans nécessite une préparation et une perfection qui font qu'ensuite, tu t'habitues à afficher ce niveau de jeu, cela devient normal."

Propos recueillis en conférence de presse.

psr/pyv/mam

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!