NOUVELLES
18/10/2015 13:58 EDT | Actualisé 18/10/2016 01:12 EDT

La prolongation favorise les Broncos

Peyton Manning n'a pas connu son meilleur match, mais il a su conduire les Broncos de Denver vers une sixième victoire en six matchs cette saison, l'emportant dimanche 26 à 23 en prolongation contre les Browns de Cleveland.

En prolongation, Manning venait d'accorder sa 3e interception du match, lorsque la défense des Broncos (6-0) s'est chargée de contenir les Browns, en plaquant deux fois le quart Josh McCown, hors d'une possibilité de placement.

Manning a repris son poste. Il a compélété ses quatre passes tentées pour des gains de 39 verges. Le botteur Brandon Mcmanus a ensuite réussi le placement victorieux sur une distance de 34 verges.

Cette saison, la fiche de Manning arbore 7 passes de touché, mais aussi 10 interceptions.

Le demi de coin Aqib Talib a réussi un retour d'interception de 63 verges pour un majeur, le quatrième par la défense des Broncos cette saison.

Les Bengals plus convaincants

À Orchard Park, les Bengals de Cincinnati (6-0) ont égalé un record d'équipe en remportant leurs six premiers matchs de la saison. Dimanche, ils ont vaincu les Bills de Buffalo, 34 à 21.

Les Bengals avaient aussi entrepris les saisons 1975 et 1988 avec des fiches de 6-0.

Leur dernier triomphe a été conclu grâce à une performance étourdissante du quart Andy Dalton. Il a décoché trois passes alors que Marvin Jones, Tyler Eifert et Jeremy Hill ont été ses cibcles.

Dalton a complété 22 de ses 33 passes pour 243 verges de gains pour les Bengals, qui ont pris le contrôle du match en marquant 17 points sur leurs trois premières possessions en deuxième demie, creusant l'écart à 34-17.

Les Bills (3-3) ont été ralentis par des blessures et plusieurs pénalités qui ont permis aux Bengals de prendre possession du ballon en moyenne au centre du terrain en première demie.

Le quart réserviste E.J. Manuel a obtenu le départ à la place de Tyrod Taylor, sur la touche en raison d'une entorse au genou gauche.

Manuel a été 28-en-42 pour 263 verges de gains, une passe de touché et une interception.

Une première chez les Lions 

À Détroit, les Lions (1-5) ont réussi à remportr leur premier match de la saison, battant en prolongation les Bears de Chicago (2-4), 37 à 34. 

Avec 2:29 à jouer, le botteur Matt Prayer est venu mettre fin au suspense avec un placement de 27 verges pour conclure une poussée de 77 verges des Lions.

Le quart Matthew Stafford, qui s'est moqué de la défense des Bears avec 405 verges de gains en complétant 27 de ses 42 passes, a lancé quattre passes de touché.

Lance Moore, Timothy Wright, Golden Tate et Calvin Johnson, avec 21 secondes au 4e quart, ont accepté les tirs de Stafford.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!