NOUVELLES
18/10/2015 12:03 EDT | Actualisé 18/10/2016 01:12 EDT

Kevin Glenn fait piètre impression et les Alouettes s'inclinent 23-11

MONTRÉAL — L'arrivée de Kevin Glenn n'aura pas apporté les résultats escomptés pour les Alouettes de Montréal. Pas dimanche, du moins.

Quatre jours après avoir été acquis des Roughriders de la Saskatchewan, le vétéran quart de 36 ans n'a jamais réussi à lancer l'attaque des Alouettes, qui ont baissé pavillon 23-11 face aux Tiger-Cats de Hamilton, devant 23 058 spectateurs qui ont bravé un temps pas très douillet au stade Percival-Molson.

Glenn a complété 25 de ses 43 passes, mais plusieurs alors que l'issue du match était connue, et a commis trois interceptions. Et ses longues passes ont plus souvent qu'autrement manqué de précision.

Le seul touché des Alouettes a été inscrit avec 1,3 seconde à jouer au match, quand Glenn a rejoint Fred Stamps sur une distance de 16 verges. La transformation de deux points a été ratée.

L'attaque des Tiger-Cats n'a pas été bien plus efficace, mais le quart Jeff Matthews a plusieurs fois su rejoindre Luke Tasker et Terrell Sinkfield. Ce dernier a d'ailleurs marqué le seul touché des vainqueur au deuxième quart.

Dans la victoire, Justin Medlock a inscrit cinq placements et un simple. Il a aussi permis aux Alouettes de marquer leurs premiers points du match, lorsqu'il a concédé un touché de sûreté avec 34 secondes à jouer à la première demie.

Cette défaite, leur quatrième consécutive, fait mal car les Alouettes (5-10) n'ont pu profiter des revers des Blue Bombers de Winnipeg (5-11), vendredi soir, et des Lions de la Colombie-Britannique (5-10), samedi, pour les devancer dans la course pour la dernière place disponible en vue des séries éliminatoires, en vertu du règlement du croisement.

Et le calendrier ne favorise pas les hommes de Jim Popp, qui disputeront leurs deux prochaines rencontres à l'étranger. Vendredi prochain, ils se rendront à Hamilton pour y affronter les Argonauts de Toronto - le Centre Rogers ne sera pas disponible - avant d'aller payer une visite aux puissants Eskimos d'Edmonton, le 1er novembre.

Les attaques piétinent

On ne sait trop si le temps froid et les flocons qui tombaient sur le stade Percival-Molson y sont pour quelque chose, mais les attaques des deux formations ont été léthargiques au premier quart.

Les Tiger-Cats ont été les seuls à s'inscrire au tableau, dès leur première série à l'attaque. Aidés par des gains de 25 et de 33 verges, les visiteurs ont pris les devants grâce à un placement de 15 verges de Medlock.

Les Alouettes auraient au moins pu créer l'égalité avant la fin de cette première période, alors qu'ils ont amorcé une série de la ligne de 35 des Tiger-Cats. Après un jeu de 22 verges de Sutton, Glenn a commis sa première bourde de la journée, Courtney Stephen interceptant la passe destinée vers Samuel Giguère, à quatre verges de la zone des buts.

Les Tiger-Cats ont accru leur avance tôt au deuxième quart, profitant de deux autres revirements. Medlock a d'abord réussi son deuxième placement de la rencontre, d'une distance de 30 verges, quelque deux minutes après une interception de Simoni Lawrence.

Mike Daly a ensuite bloqué un botté de dégagement de Boris Bede, et Frederic Plesius a retourné le ballon jusqu'à la ligne de huit verges des Alouettes. Deux jeux plus tard, Matthews repérait Sinkfield sur une distance de trois verges, portant la marque 13-0.

Après la première demie, la formation montréalaise ne comptait que quatre premiers jeux et des gains totaux de 106 verges.

Le troisième quart a été une affaire de placements. Medlock en a inscrit deux autres, sur des distances de 18 et 31 verges, et Bede a répondu avec un botté de précision de 26 verges vers la toute fin du troisième quart.

Mais ce placement de Bede n'a pas plu à tous les amateurs. Ceux-ci auraient aimé que Popp soit plus audacieux alors que les Alouettes faisaient face à un troisième essai et trois verges à franchir, de la ligne de 28 des Tiger-Cats, et à un déficit de 17 points.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!