NOUVELLES
18/10/2015 16:54 EDT | Actualisé 18/10/2016 01:12 EDT

Italie/8e journée: Inter et Juventus à égalité, Naples est dans le coup

Le choc entre l'Inter Milan et la Juventus Turin n'a pas trouvé de vainqueur (0-0), ce qui est une meilleure nouvelle pour les Milanais que pour les Turinois, mais la 8e journée de Serie A a aussi été marquée dimanche par la confirmation de la montée en puissance de Naples.

. Inter et Juventus se neutralisent

L'Inter comme la Juventus espéraient sans doute mieux que ce 0-0 lors du "derby d'Italie" mais ils devraient y trouver des motifs de satisfaction.

Les Milanais restent sur le podium (3e) à une longueur seulement de la Fiorentina, leader. La Juventus aurait eu de son côté vraiment besoin des trois points car elle reste loin (14e à neuf longueurs de la tête). Mais elle a confirmé qu'elle allait mieux.

Dans ce sommet intense et longtemps très tendu, avec beaucoup de cartons jaunes, de penalties réclamés et de hargne, la première période a été plutôt intériste, avec un tir de Brozovic que le bout des doigts de Buffon a dévié sur sa barre transversale.

En deuxième période, avec un Paul Pogba bien meilleur, c'est la Juventus qui a trouvé le plus d'occasions, avec notamment un tir sur le poteau de Khedira, que l'Allemand aurait dû envoyer dans les filets d'Handanovic.

Le trio Khedira-Marchisio-Pogba au milieu de terrain de la Juve n'est pas encore au sommet de sa forme mais il est une promesse pour Massimiliano Allegri. Simplement, les quadruples champions en titre partent de très loin.

L'Inter de son côté, malgré deux nuls et un revers sur les trois derniers matches, peut continuer à croire au scudetto.

. Naples joue le titre

C'est le principal enseignement de l'autre choc du week-end, entre le Napoli et la Fiorentina. Naples s'est imposé 2-1 et a montré beaucoup de caractère lors d'un sommet qui a tenu ses promesses, notamment lors d'une deuxième période intense.

La Lazio Rome, la Juventus Turin, l'AC Milan et maintenant la Fiorentina: la liste des victimes du Naples de Maurizio Sarri lors des cinq dernières journées est éloquente. Après un début de saison difficile, les Napolitains avancent très fort (désormais 4e) et peuvent réellement se mêler à la course au titre.

Au passage, les deux leaders d'attaque Insigne et Higuain ont chacun marqué un but et confirmé leur forme actuelle.

Côté Fiorentina, il n'y a pas à rougir car le match a encore été de bonne qualité, avec notamment un nouveau but de Nikola Kalinic, belle recrue venue de Dniepropetrovsk (cinq buts déjà). Et les Violets restent en tête.

. Coup d'arrêt pour la Lazio

Sans faire trop de bruit, la Lazio Rome avait réussi avant la trêve internationale à se placer sur le podium. Mais le coup d'arrêt subi dimanche à Sassuolo (2-1) l'en a fait descendre.

Sassuolo, surprenant 5e, a ouvert le score sur un penalty du jeune Domenico Berardi (21 ans), l'un des grands espoirs du football italien, qui espère se faire une place à l'Euro-2016.

Missiroli a doublé la mise et la réduction du score signée Felipe Anderson n'a pas suffi à l'équipe de Stefano Pioli, qui redescend au 6e rang.

Samedi, l'autre club romain, l'AS Rome, avait enchaîné une troisième victoire consécutive, ce qui lui vaut à son tour de s'installer sur le podium (2e à un point de la "Fio").

En battant Empoli 3-1, les joueurs de Rudi Garcia ont à la fois confirmé leurs facilités offensives (12 buts en trois matches) et leur fragilité défensive (un seul match sans but encaissé cette saison).

L'AC Milan reste lui empêtré à la 13e place après son nul 1-1 sur la pelouse du Torino. Sinisa Mihajlovic n'a toujours pas trouvé le mode d'emploi de ce Milan.

stt/pel

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!