NOUVELLES
18/10/2015 12:33 EDT

Gennady Golovkin bat David Lemieux par K.-O. technique

ASSOCIATED PRESS
Gennady Golovkin, left, knocks David Lemieux into the ropes in the eighth round of a middleweight title fight at Madison Square Garden in New York on Saturday, Oct. 17, 2015. Golovkin in the eighth round.(AP Photo/Rich Schultz)

Le Québécois David Lemieux a livré un vaillant effort, mais cela n’a pas suffi pour avoir le dessus sur l’impressionnant Kazakh Gennady Golovkin, samedi soir au Madison Square Garden de New York.

Golovkin (34-0, 31 K.-O.) a unifié les titres mondiaux WBA, IBF, WBC intérimaire et IBO des poids moyens (160 lb) en l’emportant par T.-K.-O. au huitième round sur Lemieux (34-3, 31 K.-O.).

Le protégé de Marc Ramsay a démontré beaucoup de courage en absorbant le puissant jab de son adversaire à de nombreuses reprises et en se relevant après un violent coup au foie à la cinquième reprise.

Au huitième engagement, après quelques frappes de Golovkin, l’arbitre Steve Willis a arrêté la rencontre, à 1:32.

« J’attendais le bon moment. Je lui donne tout mon respect, c’est un bon combattant et c’est le champion ce soir. Je ne suis pas trop sûr de l’arrêt de l’arbitre par contre, j’aurais pu continuer. Je veux ma revanche éventuellement », a lancé Lemieux après la confrontation.

Gonzalez toujours invaincu

Le Nicaraguayen Roman Gonzalez (44-0, 38 K.-O.), considéré comme le meilleur boxeur livre pour livre de la planète depuis la retraite de Floyd Mayweather, a conservé sa fiche immaculée avec une victoire par arrêt de l’arbitre face à l’Hawaïen Brian Viloria (36-5, 22 K.-O.).

Le champion The Ring et WBC des poids mouches (112 lb) a stoppé Viloria au neuvième round, après l’avoir acculé dans les câbles et placé bon nombre d’enchaînements, jusqu’à ce que l’arbitre décide d’intervenir.

Également en sous-carte, le Cubain Luis Ortiz (23-0, 20 K.-O.) a passé le K.-O. au deuxième round à l’Argentin Matias Ariel Vidondo (20-2-1, 18 K.-O.) pour mettre la main sur la ceinture WBA intérimaire des poids lourds.

Ortiz était supérieur à Vidondo à tous les niveaux et il l’a froidement assommé à 0:17 du troisième engagement.

Dans le premier choc télédiffusé, le Bahaméen Tureano Johnson (19-1, 13 K.-O.) a remporté une décision unanime (118-108, 117-109 et 119-107) sur l’Irlandais Eamonn O’Kane (14-2-1, 5 K.-O.).

Avec ce gain, Johnson est devenu aspirant obligatoire au titre mondial IBF des poids moyens, qui appartient à Gennady Golovkin.

Maduma vaincu

Dans la partie non télédiffusée du gala, un autre pugiliste québécois était en action. Le Montréalais Ghislain Maduma (17-2, 11 K.-O.) s’est incliné par décision partagée face au Texan Maurice Hooker (19-0-2, 14 K.-O.) dans un duel pour le titre nord-américain NABO des super-légers (140 lb).

Au terme d’un combat très serré, où le protégé de l’entraîneur Mike Moffa a visité le tapis au quatrième assaut avant d’ébranler son rival à la sixième reprise, les juges ont remis des cartes de 95-93 Hooker, 95-94 Hooker et 95-93 Maduma.

Galerie photo Boxe: les «combats du siècle» Voyez les images
Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!