NOUVELLES
18/10/2015 05:42 EDT | Actualisé 18/10/2016 01:12 EDT

Des ministres japonais visitent un sanctuaire qui honore des criminels de guerre

Deux ministres japonais se sont rendus dimanche dans un sanctuaire qui honore des soldats morts au combat mais aussi des criminels de guerre, un lieu perçu par la Chine et la Corée du Sud comme le symbole du passé colonialiste de l'archipel.

Sanae Takaichi, le ministre de l'Intérieur et un proche du Premier ministre Shinzo Abe, et Mitshuhide Iwaki, ministre de la Justice, ont effectué des visites séparées au sanctuaire de Yasukuni à Tokyo.

Ce lieu de culte shintoïste honore 2,5 millions de morts mais aussi plus d'une dizaine de criminels de guerre condamnés par les Alliés.

Ces visites surviennent alors que le Premier ministre japonais se prépare à des entretiens le mois prochain avec les dirigeants de la Corée du Sud et de la Chine.

Le Premier ministre de droite ne s'est pas rendu lui même à Yasukuni mais y a fait parvenir une offrande rituelle samedi.

Séoul n'a pas tardé à condamner ces visites ministérielles et cette offrande, déclarant qu'elles visaient à disculper le Japon de sa conduite passée.

"Ces visites répétés (....) reflètent les tentatives pour glorifier l'agression colonialiste du Japon et sont contraires à nos efforts pour améliorer les liens bilatéraux via le sommet tripartite entre la Corée du Sud, la Chine et le Japon", a dit le ministère sud-coréen des Affaires étrangères dans un communiqué. Des "relations stables" ne seront possibles que "quand le Japon se montrera capable de remords et d'une réflection sincère sur lui-même".

L'expansion militaire du Japon et les exactions de son armée entre 1910 et 1945 continuent à empoisonner ses relations avec ses voisins asiatiques.

La visite au sanctuaire du chef du gouvernement fin 2013 avait déclenché la colère de Pékin et Séoul et lui avait valu des remontrances de Washington.

La polémique est née après l'inscription en secret en 1978 des noms de 14 Japonais condamnés comme criminels de guerre par les Alliés après la capitulation du Japon le 15 août 1945.

hih/ev/ia

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!