NOUVELLES
17/10/2015 10:03 EDT | Actualisé 17/10/2016 01:12 EDT

USA: Obama exhorte à poursuivre la réforme de la justice pénale

Le président Barack Obama a appelé samedi à poursuivre la réforme de la justice pénale aux Etats-Unis, estimant que le système "demeure inéquitable" notamment en raison de peines disproportionnées qui posent un problème de surpopulation carcérale.

"Les Etats-Unis représentent 5% de la population mondiale, mais 25% de la population carcérale mondiale (...) Chaque année nous déboursons 80 milliards de dollars pour garder ces personnes derrière les barreaux", a déclaré M. Obama lors de son allocution hebdomadaire.

Barack Obama a déjà marqué son engagement sur ce dossier, en devenant en juillet le premier président en exercice à visiter une prison fédérale.

"Ces dernières années, nous avons ouvert les yeux sur cet état de fait. Nous ne pouvons plus les garder fermés", a-t-il demandé, alors que des milliers de détenus considérés à faible risque de récidive doivent être libérés prochainement dans le cadre d'une loi visant à réduire la surpopulation carcérale.

"La justice signifie que la peine doit être proportionnée au crime", a souligné M. Obama. A ce titre, les seuils infractionnels de détention de stupéfiants ont été réduits et les libérations anticipées concerneront typiquement de petits délinquants et toxicomanes condamnés dans des affaires mineures de drogue.

Quelque 6.000 d'entre eux ayant bénéficié d'une réduction de leur peine pourraient être libérés autour du 1er novembre, selon le Washington Post.

Ces libérations, qui marqueraient un record historique pour une libération groupée dans le pays, découlent d'une réforme pilotée par la Commission américaine des peines, chargée d'harmoniser le travail des tribunaux fédéraux et de conseiller l'exécutif et le législatif en matière de politique pénale.

Malgré les efforts entrepris, "la majeure partie de notre système de justice pénale demeure inéquitable", a insisté Barack Obama, appelant à de nouvelles avancées législatives et promettant de continuer à évoquer le problème.

Quelque 2,2 millions de personnes sont détenues dans les prisons américaines. Cette population carcérale a bondi de 800% depuis 1980, tandis que la population des Etats-Unis augmentait de 30% sur la même période.

vlk/gd/faa/ico