NOUVELLES
17/10/2015 09:07 EDT | Actualisé 17/10/2016 01:12 EDT

Trois Palestiniens qui auraient attaqué des Israéliens au couteau abattus

JÉRUSALEM — Des Israéliens ont abattu trois Palestiniens qui les auraient attaqués avec des couteaux, samedi, à Jérusalem et à Hébron, en Cisjordanie.

La porte-parole de la police israélienne, Luba Samri, a affirmé qu'un adolescent de 16 ans avait brandi un couteau devant des policiers à Jérusalem alors qu'ils l'avaient interpellé. Les agents l'ont abattu lorsqu'il a tenté de s'attaquer à eux.

L'incident est survenu près du lieu où deux Palestiniens avaient fait irruption dans un autobus pour tirer et poignarder ses occupants, tuant deux d'entre eux, plus tôt cette semaine.

Le même jour, un militaire israélien a indiqué qu'un piéton avait atteint mortellement un Palestinien qui avait essayé de le poignarder à Hébron, une ville où surviennent plusieurs attaques puisque les quelques centaines de colons israéliens vivent à proximité des Palestiniens. L'assaillant a été abattu avant qu'il ne puisse blesser le piéton.

Plus tard, une Palestienne s'est attaquée à une policière à un poste frontalier de Hébron avant qu'elle ne l'abatte. La main de l'agente a été légèrement blessée.

Dans le dernier mois, huit Israéliens ont été tués par des Palestiniens, la plupart d'attaques au couteau, alors que 39 Palestiniens sont tombés sous les balles des Israéliens.

Les tensions et les violences ont grimpé d'un cran ce mois-ci, alors que les Palestiniens craignent qu'Israël renforce son contrôle sur un lieu saint des musulmans à Jérusalem, ce que nie le gouvernement israélien.

La plupart des assaillants palestiniens provenaient de Jérusalem-Est, un quartier de la ville qui a été annexé par Israël en 1967. Les Palestiniens voudraient en faire la capitale de leur futur État.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a tenté parfois de calmer le jeu en plaidant que cette flambée de violence n'était pas dans l'intérêt des Palestiniens.

Le gouvernement israélien l'accuse toutefois d'inciter à la violence en ne condamnant pas les attaques contre les Israéliens et en lançant de fausses accusations à son égard.