POLITIQUE
17/10/2015 04:26 EDT | Actualisé 17/10/2015 04:27 EDT

Stephen Harper tente de préserver ses acquis

Ryan Remiorz/The Canadian Press

À moins de 48 heures du vote, Stephen Harper fait essentiellement campagne en territoire conquis. Il était à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, samedi matin, et il sera en banlieue de Toronto en soirée pour participer à un rassemblement controversé qui est organisé par les frères Rob et Doug Ford.

En début d'après-midi, Stephen Harper a continué de marteler son message sur l'économie, lors d'un dernier arrêt au Québec, où les conservateurs espèrent faire des gains.

« Cette élection est un choix clair sur l'économie et sur l'avenir financier de tous nos concitoyens. Le choix des libéraux, et des autres partis, est de dépenser un autre 150 milliards de dollars financés par des coupures des bénéfices actuels, des hausses de taxes et d'impôts et des déficits permanents. Et ça, ça veut dire d'autres coupures, d'autres hausses de taxes et d'impôts », a-t-il répété lors d'un rassemblement de sympathisants à Laval.

Le chef conservateur s'est dit fier de l'héritage qu'il laisse derrière lui.

« Je sais que ce que les autres partis disent, mais la réalité est que notre pays est plus prospère, plus uni, plus fier que jamais auparavant. Je suis très fier du rôle que notre Parti conservateur a eu dans la décennie passée, et on doit continuer pour créer des emplois et créer un bon avenir pour nos enfants », a affirmé M. Harper.

Rassemblement controversé des frères Ford

Questionné sur sa participation en soirée à un événement organisé par Rob et Doug Ford à Etobicoke, dans la région de Toronto, Stephen Harper a évité de répondre.

Alors que les conservateurs mettent de l'avant une plateforme électorale qui se veut très sévère contre le crime, l'ancien maire de la métropole ontarienne, Rob Ford, a avoué avoir fumé du crack durant son mandat. M. Ford a aussi été filmé alors qu'il tenait des propos homophobes, racistes et sexistes.

Alors, pourquoi s'associer à un tel homme en fin de campagne? lui a-t-on demandé. « Notre campagne conservatrice d'un bout à l'autre du pays, notamment dans la région d'Etobicoke, où j'ai grandi adolescent, vise à maintenir l'économie sur la bonne voie, en baissant les taxes, en équilibrant le budget, en contrôlant nos dépenses, en aidant les familles, et ce que nous allons continuer de faire », s'est contenté de dire M. Harper.

Mardi dernier, Rob et Doug Ford étaient présents à un événement de campagne des conservateurs à Etobicoke. Bien qu'ils étaient assis dans la première rangée, le chef conservateur n'a pas souligné leur présence.

Galerie photo Les circonscriptions à surveiller le 19 octobre Voyez les images