NOUVELLES
17/10/2015 10:27 EDT | Actualisé 17/10/2015 10:35 EDT

Quand la technologie vient au soutien des enseignants dans les salles de classe

Bloomberg via Getty Images
A logo for Google Inc.'s Android operating system is displayed on an advertising sign during the Apps World Multi-Platform Developer Show in London, U.K., on Wednesday, Oct. 23, 2013. Retail sales of Internet-connected wearable devices, including watches and eyeglasses, will reach $19 billion by 2018, compared with $1.4 billion this year, Juniper Research said in an Oct. 15 report. Photographer: Chris Ratcliffe/Bloomberg via Getty Images

Pendant deux jours, plus de 1400 éducateurs de l'Est de l'Ontario participent à une formation pour apprendre à utiliser la plateforme Google Apps for Education et améliorer l'apprentissage des élèves de la maternelle à la 12e année.

L'événement se déroule toute la fin de semaine sur le campus de La Cité, à Ottawa. Il rassemble des enseignantes et enseignants, ainsi que des administrateurs scolaires de la région d'Ottawa et de l'Est ontarien.

Ces derniers se verront offrir plus de 250 ateliers, dont 135 en langue en française.

« Le Sommet d'Ottawa est le plus grand événement de la tournée mondiale de l'équipe EdTechTeam et nous sommes fiers d'offrir un événement bilingue. »

— Lise Galuga, chef de l'équipe EdTechTeam pour le Sommet d'Ottawa

Les activités proposées doivent permettre aux participants d'acquérir des connaissances pour augmenter l'engagement des élèves grâce aux technologies ou pour dispenser leurs enseignements de manière interactive.

Pour plusieurs enseignants, les défis sont nombreux, croit Johanne Cardin, elle-même enseignante.

« Nos élèves sont très branchés. Ils ont des téléphones, des appareils, des ordinateurs. On ne peut pas juste faire papier-crayon, pour eux c'est dépassé. »

— Johanne Cardin, enseignante

Fournir les écoles en ordinateurs portables, en tablettes et d'autres appareils électroniques pourrait s'avérer très coûteux.

Mais selon l'organisatrice du sommet, une partie de la solution vient des élèves eux-mêmes.

« Nos élèves, on ne se le leurre pas, ils ont déjà des outils et les élèves veulent s'en servir en classe », raconte Mme Galuga.

« Si on peut leur montrer à s'en servir de façon efficace, surtout pour apprendre, les élèves vont être capables de réussir. »

Le sommet se poursuit également dimanche, mais déjà les participants se disent convaincus que l'ère des classes 2.0 est devenue une approche incontournable dans le monde d'aujourd'hui.

Selon le reportage de Patrick Foucault

Galerie photo Des gadgets du CES Las Vegas 2015 Voyez les images