NOUVELLES
17/10/2015 09:50 EDT | Actualisé 17/10/2016 01:12 EDT

Mondial-2015 - Hourcade: "L'Argentine jouera avec tout son coeur"

Pour Daniel Hourcade, l'entraîneur de l'Argentine, son pays "jouera avec tout son coeur" contre l'Irlande, en quart de finale de la Coupe du monde, dimanche au Millennium Stadium de Cardiff.

QUESTION: Comment abordez-vous le match contre l'Irlande qui va devoir se passer de Sexton ?

REPONSE: "Nous avons travaillé le match contre l'Irlande au-delà des individualités. Nous avons préparé ce match en envisageant la meilleure Irlande possible. Nous savons ce que cela représente pour l'Irlande. De plus, les joueurs irlandais ont déjà dit qu'ils joueraient en pensant à ceux qui ne seraient pas là."

Q: N'avez vous pas d'appréhension face à une équipe qui va mettre tout son enthousiasme dans la partie ?

R: "L'Irlande va jouer avec le coeur que tout le monde connait mais ils vont jouer contre une équipe argentine qui elle aussi jouera avec tout son coeur. C'est un défi pour les deux équipes. Nous avons préparé une stratégie en attaque, en sachant quels sont les domaines où nous pouvons les surprendre, domaines où ils sont très forts. Depuis deux ans, l'Irlande est une grande équipe. Il est difficile d'arriver à ce niveau, s'y maintenir encore plus. Nous savons qui nous rencontrons. Nous avons des armes pour gagner mais nous devons être constants. Nous devons contrôler notre anxiété et nos nerfs, qui nous ont joué des tours dans des matches précédents. Nous allons tenter d'être plus agressifs et de ne pas commettre d'erreur ou d'en commettre le moins possible. Moroni remplace Bosch parce qu'il a démontré ce qu'il peut faire lorsqu'il a joué et il est le remplaçant naturel en tant que second centre. Avec Landajo (à la mêlée), cela tient à la stratégie de jeu et l'entrée de Cubelli en deuxième mi-temps (sera utile) dans les moments cruciaux qui ne feront pas défaut."

Q. Craignez-vous la pression des quarts de finale ?

R: "Les gars peuvent surmonter la pression des quarts de finale. Il y a longtemps qu'ils y sont préparés. Ils ont passé chaque étape en montrant leurs capacités. Ils en ont les moyens. Cela n'influencera pas le match que nous ayons atteint un de nos objectifs, arriver en quarts, ni que l'Irlande cherche pour la première fois à atteindre une demi-finale. Ce genre de statistique n'a pas d'influence. Il y en a d'autres utiles, comme par exemple: combien de ballons ont-ils touchés ? combien d'essais ont-ils marqués ? L'Irlande est un pays du Nord mais, avec Schmidt (le sélectionneur néo-zélandais du XV du Trèfle), elle ressemble beaucoup à un pays du Sud".

bur-dmk/pel