NOUVELLES
17/10/2015 19:04 EDT | Actualisé 17/10/2016 01:12 EDT

Mondial-2015 - Hansen (All Blacks): "On a gagné le droit de s'entraîner lundi"

Steve Hansen, l'entraîneur des All Blacks, vainqueurs samedi soir de la France (62-13), a souligné que son équipe n'avait rien gagné, si ce n'est le droit de s'entraîner à partir de lundi pour préparer la demi-finale de la Coupe du monde face aux Springboks.

Q: Quel sentiment domine après cette large victoire ?

R: C'est une performance assez spéciale, aucun doute là dessus. On l'avait senti monter. Il y a une différence entre la phase de poules et les matches à élimination directe. Cela créé un pic en tant que tel. Si tu ne gagnes pas, tu rentres à la maison. Ce (samedi) soir, nous avons répondu présent et l'attitude des hommes est essentielle dans ce type de match. Quand l'état d'esprit rejoint le talent, on peut réaliser certaines choses.

Q: La victoire répond-t-elle totalement à vos attentes ?

R: Quand on vient à la Coupe du monde, on vient avec un plan. Nous en avons un et il a été mis en cause. Mais les gens à l'intérieur du groupe ne le mettent pas en cause. Nous avons confiance en ce que nous faisons et ce match reflète notre point d'avancement. Nous avons des joueurs qui ont été particulièrement performants. Mais tout ce que nous avons fait ce (samedi) soir, c'est de gagner le droit de s'entraîner lundi. On n'a encore rien gagné, donc nous restons calmes. L'Afrique du Sud ? Nous les avons affrontés de nombreuses fois Ce sont de grands rivaux, des gens que l'on aime bien. Ca va être un sacré match.

Q: Est-ce que la large victoire face aux Français va vous servir face aux Springboks ?

R: La performance de ce (samedi) soir ne servira à rien la semaine prochaine parce qu'elle a eu lieu ce (samedi) soir. Et si nous ne mettons pas la même intensité et le même état d'esprit, nos adversaires en profiteront.

Et même, si on met tout ce que l'on a, peut-être que cela ne suffira pas. Les deux équipes vont rentrer avec une énorme envie pour atteindre la finale. Il faut que l'on intègre cela.

L'important maintenant, c'est de bien se préparer physiquement et mentalement et de mettre en place la bonne stratégie pour affronter l'une des meilleures équipes au monde. J'aime affronter l'Afrique du Sud car nous avons une relation spéciale avec cette équipe qui remonte à très très longtemps. Ils sont nos principaux challengers depuis des années et les affronter à la Coupe du monde, cela sera vraiment spécial.

Propos recueillis en conférence de presse

cf-pga/dar