NOUVELLES
17/10/2015 15:36 EDT | Actualisé 17/10/2016 01:12 EDT

Libye: l'ONU menace de sanctions ceux qui entravent la transition politique

Le Conseil de sécurité des Nations unies a menacé samedi de sanctionner les personnes qui entravent le processus de transition politique en Libye, où la mise en place d'un cabinet d'union est très difficile après des mois de négociations.

"Le comité des sanctions est prêt à désigner ceux qui menacent la paix libyenne, la stabilité et la sécurité ou sapent la réussite de la transition politique", ont affirmé les membres du Conseil de sécurité dans un communiqué.

Le Conseil exhorte à "oeuvrer au plus vite à la formation d'un gouvernement d'union nationale" pour avancer vers une issue politique au conflit qui dévaste le pays depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

La Libye compte deux gouvernements se disputant le pouvoir et est le théâtre de combats entre les différents groupes armés sur le terrain.

Afin de sortir de la crise, l'émissaire de l'ONU Bernardino Leon avait annoncé le 9 octobre, après des mois de négociations entre parties rivales au Maroc, qu'un consensus avait été trouvé sur le nom d'un Premier ministre, Fayez el-Sarraj, et de 17 ministres d'un gouvernement d'union nationale.

Les autorités non reconnues par la communauté internationale ont rejeté cette proposition quelques jours plus tard, tandis que leurs rivaux du Parlement basé à Tobrouk, dans l'est du pays, ont reporté à la semaine prochaine le vote prévu pour décider de leur position.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a brandi à plusieurs reprises la menace des sanctions contre des personnes entravant le processus de paix en Libye.

cml/pst/faa/ico