NOUVELLES
17/10/2015 07:01 EDT | Actualisé 17/10/2016 01:12 EDT

Le typhon Koppu prend de la force alors qu'il se dirige vers les Philippines

MANILLE, Philippines — Le typhon Koppu a pris de la force alors qu'il se dirigeait vers le nord-est des Philippines, samedi et le gouvernement a incité les autorités locales à délivrer des ordres d'évacuation aux habitants dont les résidences pourraient être vulnérables aux inondations.

Les autorités ont été encouragées à «forcer des évacuations» dans les communautés historiquement touchées par des crues subites et des glissements de terrains et dans les villages côtiers à risque des marées de tempête, qui pourraient atteindre trois mètres de hauteur, selon le chef de la protection civile, Alexander Pama.

La situation est critique, puisque les vents ont pris de la force et ils seront encore plus forts alors que la tempête s'approche, a-t-il expliqué.

La chef régionale de la protection civile Norma Talosig a affirmé que les résidants de certains villages avaient déjà quitté leurs maisons tôt, samedi. Elle n'a pas pu fournir le nombre exact d'évacués.

Des pluies torentielles pourraient inonder une île du nord du pays, Luçon, avant même que le typhon ne frappe, tôt dimanche matin, selon Esperanza Cayanan, la chef par intérim de l'Agence nationale de météorologie.

Un autre typhon plus à l'est et une zone anticyclone au nord devraient garder la tempête dans une position «semi-stationnaire», ce qui devrait avoir pour effet de couvrir l'île de Luçon d'épais nuages de pluie.

«Nous considérons le pire des scénarios, pas pour faire peur, mais pour nous permettre de nous préparer. Si (la tempête) reste 24 heures et qu'il y a des averses soutenues, nous aurons sûrement des inondations et des glissements de terrain», a-t-elle souligné.

Le nuage de Koppu s'est agrandi à environ 650 kilomètres de diamètre, samedi en fin de journée.

L'entreprise américaine de prévisions météorologiques AccuWeather a prédit que la combinaison du mouvement lent du typhon, avec ses vents puissants «pourrait entraîner une situation désastreuse pour les résidants et les communautés sur son chemin».

Le président Benigno Aquino III a averti les Phillipins du passage de la tempête vendredi, lors d'une intervention à la télévision nationale. C'était la première fois qu'il faisait une telle annonce depuis que le puissant typhon Haiyan a ravagé le pays, en novembre 2013, faisant plus de 7300 morts et disparus.

M. Aquino a déclaré que 1,5 million de familles, ou 7,5 millions de personnes, auraient besoin d'aide humanitaire.