POLITIQUE
17/10/2015 07:17 EDT | Actualisé 17/10/2015 11:25 EDT

Gilles Duceppe s'en prend à la « la vieille corruption libérale » dans sa tournée à travers le Québec

Gilles Duceppe a pris « la vieille corruption libérale » pour cible lors d’une tournée à travers la province.

De passage à Québec, où quelque 400 militants l’attendaient au Plaza, le chef du Bloc québécois a dénoncé les pratiques éthiques de celui qui pourrait être à la tête d’un gouvernement minoritaire.

« Est-ce qu’on peut faire confiance aux nouveaux libéraux fédéraux? Il n’est pas encore en place que déjà, il crée des scandales. »

Il a accusé le Parti libéral du Canada d’avoir voulu copier son slogan « On a tout à gagner », le modifiant plutôt pour « On donne tout pour Gagnier ».

Justin Trudeau a dû se défaire de son co-directeur de campagne, un ancien lobbyiste, qui a envoyé un courriel à TransCanada.

Le chef libéral avait dit ne pas être au courant des intentions de Daniel Gagnier et dit avoir agi dans les 24 heures suivant la nouvelle.

« Justin Trudeau nous a parlé d’éthique à part de ça. J’ai rarement entendu ça de la part d’un libéral », s’est moqué Duceppe.

Qui plus est, Trudeau paierait ses impôts en Ontario, a dénoncé Duceppe.

« Quand tu veux être député au Québec, tu paies tes impôts au Québec! »

LIRE AUSSI:

» 10 circonscriptions à surveiller

» Ces endroits où les sondages ne peuvent se permettre de se tromper

» QUIZ: Reconnaîtrez-vous les promesses des partis?

» QUIZ: Connaissez-vous bien les élections canadiennes?

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les circonscriptions à surveiller le 19 octobre Voyez les images