NOUVELLES
17/10/2015 15:51 EDT | Actualisé 17/10/2016 01:12 EDT

L'Iran renforcera son soutien à la Syrie contre le "terrorisme"

L'Iran renforcera la présence de ses conseillers militaires en Syrie pour aider Damas dans sa lutte contre le "terrorisme", a déclaré samedi le vice-ministre des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian, cité sur le site de la télévision d'Etat.

"Nous avons des conseillers militaires en Irak et en Syrie à la demande des gouvernements de ces deux pays (...) Nous allons renforcer notre aide en termes de conseil à la Syrie pour lutter contre terrorisme", a déclaré M. Amir Abdollahian.

Il a toutefois affirmé que l'Iran n'avait pas de "combattants sur place", selon l'agence Isna.

Un responsable américain a affirmé vendredi que jusqu'à 2.000 Iraniens ou combattants soutenus par l'Iran participent près d'Alep, la grande ville du nord de la Syrie, à une offensive contre les groupes rebelles, dans un effort coordonné avec la Russie et le régime du président syrien Bachar al-Assad.

L'Iran a apporté son soutien à l'opération militaire de la Russie en Syrie pour épauler le régime d'Assad contre les groupes rebelles.

L'Iran, principal appui régional du régime syrien, lui apporte une aide financière et militaire sous forme de conseillers sur le terrain.

Les Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime islamique, ont fait part de la mort le 8 octobre dans la région d'Alep d'un de leur plus hauts commandants, le général Hossein Hamedani, tué par l'EI. Deux colonels des Gardiens de la révolution iraniens ont également été tués en Syrie.

Le général Ghassem Souleimani, chef de la force al-Qods, chargée des opérations extérieures des Gardiens de la révolution, se rend également régulièrement en Syrie et en Irak.

sgh/iw