NOUVELLES
17/10/2015 07:52 EDT | Actualisé 19/10/2015 11:00 EDT

Grève des traversiers: négociations rompues

La Société des traversiers du Québec (STQ) a rompu les négociations avec ses employés en grève. Après deux jours de discussions avec le Syndicat des Métallos qui regroupe les officiers de navigation et de la salle des machines, celles-ci ont échoué, annonce la Société.

Jocelyn Fortier, président-directeur général de la STQ, explique que les négociations se dirigeaient depuis un moment vers une impasse. « C'est nous qui faisions des ouvertures, des offres, sans jamais de retour de la partie syndicale. Et pire que ça : d'une journée à l'autre, on nous ajoutait de nouvelles demandes, qui étaient carrément inacceptables, qui venaient de nulle part, qui étaient du champ gauche », explique-t-il.

Le Syndicat des Métallos présentera les offres patronales à ses membres dans les prochains jours, incluant les bonifications offertes lors des derniers efforts de négociation. Les 150 grévistes devront voter sur la nature des moyens de pression utilisés si toutefois les offres étaient rejetées. La grève générale illimitée pourrait être maintenue, ou encore transformée en grève synchronisée avec le secteur public indique le syndicat.

Services essentiels

En entrevue, le directeur général de la STQ explique que la Société a demandé aux grévistes de respecter les usagers, et d'offrir un service « minimal » aux heures de pointe aux traverses entre Lévis et Québec ainsi qu'entre Sorel et St-Ignace-de-Loyola. « Chaque fois qu'on s'est assis avec eux, on a demandé au syndicat d'envisager d'avoir un peu d'empathie pour la population de la région de Québec et de Sorel Tracy. [...] Chaque fois, on a eu une réponse brutale selon moi, qui était non, il ne se donnera pas plus de services que ce qui se donne en ce moment, tant qu'on n'aura pas rencontré nos membres » plaide Jocelyn Fortier.

Le Syndicat des Métallos confirme que les traversiers entre Lévis et Québec et Sorel et St-Ignace-de-Loyola resteront donc à quai encore au moins jusqu'à jeudi prochain.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter