NOUVELLES
17/10/2015 07:28 EDT | Actualisé 17/10/2016 01:12 EDT

ATP - Shanghai: Tsonga stoppe Nadal et va en finale

Le Français Jo-Wilfried Tsonga est venu à bout de Rafael Nadal en trois sets 6-4, 0-6, 7-5 pour accéder samedi à la finale du Masters 1000 de Shanghai où il retrouvera le N.1 mondial Novak Djokovic ou son dauphin Andy Murray.

Le 15e mondial réalise l'un de ses plus beaux coups de la saison après la demi-finale atteinte à Roland-Garros et le quart-de-finale disputé à l'US Open.

Il a fait parler son service puissant et son physique pour mettre fin au beau parcours de Nadal qui avait retrouvé des couleurs en Chine et semblait sur la voie de son meilleur niveau.

Mais il a manqué à Nadal de l'opportunisme et davantage de résistance dans les échanges pour vivre sa première finale en Masters 1000 depuis celle perdue en mai à Madrid.

Tombeur de deux "Top 10" coup sur coup, Milos Raonic (9e) et Stan Wawrinka (4e), Nadal s'était donné un peu de joie dans une saison chaotique, la pire depuis 2004.

Mais Tsonga, qui a dû surmonter lui aussi des obstacles pour revenir à son meilleur niveau, notamment une blessure à l'avant-bras droit qui a miné son début de saison, a mieux géré les moments importants.

Il a d'abord plus que bien résisté sur son revers face au coup droit de Nadal. C'est même ce coup, le moins fort de sa panoplie, qui lui a permis de faire le break sur un fabuleux passing shot long de ligne (3-2) dans la 1re manche.

Avec sa puissance, Tsonga a cumulé les coups gagnants - 17 contre 4 seulement pour Nadal - pour boucler ce premier set maîtrisé en 45 minutes. Moins en jambes, le Français a vu les jeux défiler dans le deuxième set à sens unique où il a cumulé les fautes directes (21, seulement 1 pour Nadal).

Le bras de fer a repris dans la dernière manche, irrespirable et de haute volée. Après trois balles de break manquées dans le troisième jeu, Tsonga a fini par faire craquer Nadal pour mener 6-5.

Grâce à un service au rendez-vous et des coups de grande classe, comme ce plongeon à 30-30, Tsonga a tenu bon jusqu'au bout.

Il disputera dimanche, contre le N.1 mondial Novak Djokovic ou son dauphin Andy Murray, sa première finale en Masters 1000 depuis le titre conquis en août 2014 au Canada.

ll/ig