POLITIQUE
14/10/2015 06:02 EDT | Actualisé 14/10/2015 11:26 EDT

Aide internationale : le Canada a donné 8 M$ à l'International Republican Institute pour aider la démocratie en Ukraine

Montage

Une organisation américaine qui aurait financé des coups d’État en Amérique latine et dans les Caraïbes a bénéficié d’un soutien monétaire considérable du gouvernement du Canada.

L’ACDI, qui fait maintenant partie du ministère des Affaires étrangères, a donné huit millions de dollars à l’International Republican Institute (IRI) afin de « renforcer la démocratie multipartite » en Ukraine de 2014 à 2017.

Avec cet argent, le gouvernement canadien souhaite aider les représentants élus et les partis politiques à « répondre aux besoins des citoyens » et « accroître la transparence et la surveillance du registre des électeurs de l’État » selon les données disponibles sur le web.

Questionné à savoir pourquoi le Canada finançait cette organisation plutôt qu’une autre, le ministère des Affaires étrangères a répondu que « chaque proposition de projet fait l’objet d’un processus rigoureux en fonction de critères établis ».

« Seuls les projets méritoires, mis en œuvre par des organisations qui ont la capacité manifeste de produire des résultats dans le domaine de travail proposé, sont retenus aux fins de financement. »

Le Canada avait déjà donné à l’organisation américaine. Dans les cinq dernières années, l’IRI a également reçu 100 000$ pour demander plus de « transparence » au gouvernement kenyan et 330 000$ afin de renforcer la démocratie en Birmanie.

Organisation controversée

Basée à Washington, l’IRI vise à promouvoir les libertés politiques et économiques, ainsi que la bonne gouvernance et les droits humains dans le monde.

Mais une enquête du site d’informations Mother Jones a révélé que l’organisation avait aidé à préparer le coup d’État contre Jean-Bertrand Aristide en Haïti en 2004, ainsi que le coup d’État raté d’Hugo Chavez au Venezuela en 2002.

L’IRI rejette toute responsabilité de ces évènements à l’étranger, sur leur site web. Ils assurent aussi ne pas être affiliés au Parti républicain, mais leur liste de membres n'a rien de démocrate.

L’ancien candidat présidentiel et sénateur républicain John McCain préside le conseil d’administration d’IRI depuis 1993. Parmi les autres membres du C.A., l’on retrouve les sénateurs républicains Kelly Ayotte, Tom Cotton, Mark Kirk et la membre du Congrès Kay Granger, qui préside aussi un sous-comité sur les affaires étrangères.

Depuis 2001, l’IRI a également remis des prix de la « Liberté » à George H.W. Bush, Henry Kissinger, Laura Bush, George W. Bush et Condoleeza Rice, entre autres.

Aide internationale en décroissance

Le directeur parlementaire du budget (DPB) avait indiqué dans son rapport publié en début d’année que les sommes consacrées par le Canada à l’aide internationale étaient en décroissance.

Le gouvernement Harper s’est donné pour mission de consacrer d’importantes sommes pour la santé des enfants et des mères, sans toucher au droit à l’avortement.

En 2010-2011, l’aide internationale comptait pour 0,34% du produit intérieur brut (PIB) et elle a baissé à 0,27% deux ans plus tard.

La cible internationale est fixée à 0,7% du PIB pour l’aide au développement international. Cet objectif avait été fixé par les Nations unies en 1969, lors d’une commission dirigée par l’ancien premier ministre Lester B. Pearson.

L’Ukraine a reçu 103 millions de dollars en transferts du Canada en 2014, selon les données de la Banque mondiale.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Chronologie de la crise en Ukraine Voyez les images