NOUVELLES
12/10/2015 20:47 EDT | Actualisé 12/10/2016 01:12 EDT

Un village isolé de l'Alaska est aux prises avec une vague de suicides

ANCHORAGE, Alaska — Une quatrième personne s'est enlevé la vie en moins de trois semaines dans un village reculé de l'Alaska, ont révélé les autorités locales, qui ont dit craindre que ce suicide n'ait été provoqué par les trois précédents.

Un jeune homme de 21 ans a été retrouvé mort dans la maison de ses parents à Hooper Bay, une localité autochtone située à 853 kilomètres à l'ouest d'Anchorage dans une région où le taux de suicide est considérablement élevé.

Ce décès s'inscrit dans un cycle ayant commencé le 24 septembre lorsqu'un homme de 26 ans a mis fin à ses jours.

Un ami du premier disparu qui n'arrivait pas à se remettre du drame s'est à son tour suicidé le 2 octobre. L'homme de 24 ans a été suivi dans la tombe deux jours plus tard par une jeune femme de 20 ans qui, selon certaines sources, se serait enlevé la vie parce qu'elle était incapable de surmonter la perte de son copain.

Il n'a pas été possible dans l'immédiat de confirmer que le plus récent suicide était lié aux trois autres. Les habitants, le chef de police et le maire du village ont refusé de commenter l'affaire, lundi.

Emma Smith, la coordonnatrice en bien-être récemment embauchée par la localité, s'est contentée de dire qu'elle ne pouvait pas être au courant de l'impact de ces décès sur chaque résidant. Interrogée à savoir si le quatrième suicidé était proche des trois précédents, elle a affirmé que tous les villageois se connaissaient.

Des experts en santé mentale ont aussi été dépêchés dans la collectivité de 1200 âmes pour aider les habitants à faire le point sur la situation.

L'Alaska figure parmi les États américains au taux de suicide le plus élevé, se classant au deuxième rang en 2013 et au premier en 2010.

 

 

 

Rachel D'Oro, The Associated Press