NOUVELLES
13/10/2015 04:38 EDT | Actualisé 13/10/2015 04:39 EDT

Un exercice de tremblement de terre jeudi pour préparer les Canadiens

Gary S Chapman via Getty Images
Seismometer

Un peu comme pour les exercices de feu, un événement partout au Canada donnera jeudi l'occasion aux résidants de mettre en pratique les procédures à suivre en cas de tremblement de terre.

L'exercice, qui a eu lieu pour la première fois en 2011 en Colombie-Britannique, se produit au troisième jeudi d'octobre de chaque année.

D'après le site web de la Grande secousse du Québec, plus de 57 000 participants sont inscrits. En Colombie-Britannique, 750 000 personnes sont inscrites. À 10 h 15, heure locale, elles vont donc se cacher sous un bureau ou sous une table et s'agripper durant 60 à 90 secondes.

Une sismologue au ministère des Ressources naturelles du Canada encourage les Canadiens de partout au pays - et non seulement dans le sud de la Colombie-Britannique où le risque est plus grand - à se préparer à réagir en cas de séisme.

Selon Alison Bird, la pire chose à faire en cas de tremblement de terre est de courir dans un édifice ou une construction.

"En situation de stress, notre cerveau ne fonctionne pas normalement, et notre corps veut réagir de façon instinctive, donc courir.

Le pire endroit où se trouver, ajoute-t-elle, est l'extérieur, tout près d'un bâtiment.

"C'est vraiment important de créer cette mémoire musculaire pour faire la bonne chose dans un tremblement de terre."

Au moins 30 Canadiens ont perdu la vie dans un tremblement de terre. La plupart sont les victimes d'un tsunami survenu à Terre-Neuve en 1929.

La sismologue affirme que les gens de Victoria ont une chance sur trois de vivre un tremblement de terre qui entraîne des dommages au cours des 50 prochaines années. À Vancouver, c'est une chance sur cinq.

Si le danger est moindre à l'intérieur de la Colombie-Britannique ou dans les provinces de l'intérieur, aucun endroit n'est à l'abri, prévient-elle.

Il y a environ 4000 séismes par année dans l'ouest du Canada, et 2000 dans l'est. Le pays est donc "très actif" et Mme Bird espère sensibiliser les gens à cette réalité.

Son collègue Maurice Lamontagne, qui surveille l'est du Canada, indique trois zones sismiques active au Québec.

Il y a environ 60 séismes enregistrés par année dans la région ouest du Québec, qui comprend les Laurentides, Montréal, Ottawa et l'est de l'Ontario.

Une autre zone est la région de Charlevoix, où deux enfants sont morts dans un tremblement de terre en 1866.

Finalement, le Bas-Saint-Laurent voit 60 séismes par année, mais principalement sous le fleuve.

Galerie photo Tremblement de terre à San Francisco, 17 octobre 1989 Voyez les images