NOUVELLES
13/10/2015 07:46 EDT | Actualisé 13/10/2016 01:12 EDT

Recrudescence des violences entre Palestiniens et Israéliens

La recrudescence depuis l'été des violences entre Palestiniens, forces de l'ordre israéliennes et colons juifs s'est accélérée en octobre, faisant craindre une troisième intifada.

- HEURTS SUR L'ESPLANADE DES MOSQUEES -

Le 13 septembre, le début des célébrations de fêtes juives s'accompagne d'un regain de violences sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem entre forces de l'ordre israéliennes et Palestiniens, qui redoutent un afflux de fidèles juifs sur le site.

Durant les dix jours suivants, alors que les heurts se poursuivent sur et autour de l'esplanade des Mosquées dans la Vieille ville, trois Palestiniens sont tués par des soldats israéliens en Cisjordanie occupée.

Israël renforce la répression des lanceurs de pierres. Mahmoud Abbas met en garde contre un "risque d'intifada".

- LES ATTAQUES AU COUTEAU SE MULTIPLIENT -

Le 1er octobre, un couple de colons israéliens est tué par des tirs palestiniens contre leur véhicule près de Naplouse en Cisjordanie occupée. Israël attribue les tirs au mouvement islamiste Hamas.

Débute alors une série d'attaques à l'arme blanche. Depuis le 3 octobre, une vingtaine d'agressions au couteau contre des Israéliens ou des juifs ont été commises, sans coordination apparente.

Les 4 et 5 octobre, Israël interdit exceptionnellement aux Palestiniens l'accès à la Vieille ville, située à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville occupée et annexée par Israël.

- LES VIOLENCES GAGNENT GAZA -

Le 9 octobre, sept jeunes Palestiniens sont tués par des tirs israéliens lors de heurts à la frontière de la bande de Gaza. Trois jours auparavant, l'agitation a gagné les Arabes israéliens avec des affrontements à Jaffa, près de Tel-Aviv.

Israël affirme le 10 octobre avoir déjoué en Cisjordanie le premier attentat à la bombe depuis le début du cycle des violences et mène le lendemain à Gaza un raid en représailles à un tir de roquette, tuant une Palestinienne enceinte et sa fillette.

- ATTENTATS A JERUSALEM -

Le 13 octobre, Jérusalem connaît sa journée la plus sanglante: trois personnes sont tuées et plusieurs blessées dans une attaque à l'arme à feu et un attentat à la voiture-bélier et au couteau contre des Israéliens. Au moins l'un des trois auteurs palestiniens de ces attentats a été tué.

C'est la première fois que des individus ouvrent le feu dans un bus depuis le regain de tensions en septembre.

- GREVE GENERALE DES ARABES ISRAELIENS -

La communauté des Arabes israéliens (17,5% de la population) est appelée à une grève générale le 13 octobre. Descendants des Palestiniens restés sur le territoire israélien après 1948, ils sont citoyens israéliens et largement solidaires des Palestiniens des Territoires.

Les Palestiniens sont quant à eux appelés à une nouvelle "journée de colère".

- BILAN DES VIOLENCES -

Depuis le 1er octobre, les violences ont fait plus de 25 morts côté palestinien, dont plusieurs auteurs d'attaques au couteau, et sept côté israélien.

lch-acm/vdr/bpe