NOUVELLES
13/10/2015 10:27 EDT | Actualisé 13/10/2016 01:12 EDT

Principaux développements depuis le crash du vol MH17

Rappel des principaux développements depuis le drame du vol MH17, abattu le 17 juillet 2014 dans l'est de l'Ukraine, zone en proie à des combats entre séparatistes prorusses et forces gouvernementales, avec 298 personnes à bord.

--2014--

- 17 juil: Un Boeing 777 de Malaysia Airlines se disloque en vol alors qu'il se trouve au-dessus d'un territoire contrôlé par les séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine.

L'avion assurait la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur, avec 298 membres d'équipage et passagers, dont deux-tiers de Néerlandais, une trentaine d'Australiens et une trentaine de Malaisiens, dont de nombreux disposant de doubles nationalités.

Le président ukrainien Petro Porochenko déclare "ne pas exclure" que l'avion ait été "abattu", évoquant un "acte terroriste". Les séparatistes affirment de leur côté que l'avion a été abattu par un appareil ukrainien. Le président russe Vladimir Poutine accuse l'Ukraine d'en "porter la responsabilité" en ayant repris ses opérations militaires dans l'Est.

- 18 juil: Le président américain Barack Obama souligne que l'avion a été touché par un missile tiré d'une zone contrôlée par les séparatistes et "à cause du soutien de la Russie". L'ambassadrice américaine à l'ONU affirme que l'avion a été "probablement abattu par un missile sol-air" BUK de type SA-11 tiré d'une "zone tenue par les séparatistes" prorusses.

- 21 juil: Le Conseil de sécurité "condamne avec la plus grande fermeté" l'attaque et réclame que les responsables rendent des comptes.

- 22 juil: Les rebelles remettent à une délégation malaisienne les deux boîtes noires de l'avion.

- 9 sept: Dans un rapport préliminaire, le Bureau d'enquête néerlandais pour la sécurité (OVV), chargé de l'enquête, estime que le Boeing a été perforé en vol par des "projectiles à haute énergie", sans aller jusqu'à confirmer la théorie du missile.

--2015--

- 30 juin: Il existe "peu de chances" d'identifier des restes des deux victimes du crash dont les dépouilles n'ont pas été retrouvées, indique le ministre néerlandais de la Justice.

- 17 juil: Les Pays-Bas et d'autres pays rendent hommage aux victimes du crash, abattu il y a un an. Londres appelle à créer un tribunal spécial pour juger les responsables.

- 29 juil: La Russie met son veto au Conseil de sécurité de l'ONU à une résolution qui aurait créé un tribunal spécial pour juger les responsables du crash. Ce tribunal international indépendant était réclamé par les cinq pays qui mènent l'enquête (Malaisie, Pays-Bas, Australie, Ukraine et Belgique).

La Russie estime qu'il convient d'attendre les conclusions de l'enquête.

- 11 août: Les experts chargés d'enquêter sur le crash annoncent avoir identifié des éléments appartenant "probablement" à un missile BUK, dont disposent Moscou et Kiev.

- 25 sept: Des restes de victimes du vol MH17 ont de nouveau été retrouvés et seront rapatriés aux Pays-Bas, indique le ministère de la Justice à La Haye. Les restes humains, des effets personnels et des débris de l'appareil ont été rassemblés par les autorités locales depuis le 1er mai, après le départ des équipes néerlandaises.

- 13 oct: "Le vol MH17 s'est crashé suite à la détonation d'une ogive à l'extérieur de l'avion contre le côté gauche du cockpit", déclare le directeur du Bureau d'enquête néerlandais pour la sécurité (OVV). "Cette ogive correspond au type de missiles installés sur les systèmes de missile sol-air BUK".

L'Ukraine aurait dû fermer l'espace aérien au-dessus de la zone de conflit, selon le directeur du Bureau d'enquête néerlandais pour la sécurité (OVV).

Le constructeur russe des systèmes de défense anti-aérienne BUK conteste les conclusions de l'enquête.

Le crash du vol MH17 était une "opération des services secrets russes", accuse le Premier ministre ukrainien.

acm/vdr/mbr/alc