NOUVELLES
13/10/2015 16:25 EDT | Actualisé 13/10/2016 01:12 EDT

Mondial-2015 - Irlande: O'Connell et O'Brien rejoignent le wagon des absents

Le capitaine Paul O'Connell, forfait pour le reste de la Coupe du monde, et le 3e ligne Sean O'Brien, suspendu une semaine, ont rejoint mardi la liste des absents irlandais pour le quart de finale face à l'Argentine dimanche.

Comptez-vous... Trois! Le troisième ligne Peter O'Mahony, lundi, suivi de Paul O'Connell ont déjà déclaré forfait pour la suite du Mondial. Ils ont été rejoints dans la soirée de mardi par Sean O'Brien, suspendu pour une semaine pour son coup de poing asséné au Français Pascal Papé dimanche, lors de la victoire irlandaise (24-9).

Finalement, le XV du Trèfle paye cher son succès face à la France dimanche à Cardiff, synonyme de première place de la poule D.

Sans grande surprise, la sortie sur civière sous l'ovation du Millennium Stadium de l'emblématique capitaine Paul O'Connell (35 ans, 108 sélections), totem du rugby irlandais, signe la fin d'une immense carrière internationale débutée en 2002 et marquée par un Grand Chelem dans le Tournoi des six nations 2009, et des victoires dans les éditions 2014 et 2015.

"Il souffre d'une blessure importante aux ischios-jambiers et devra être opéré cette semaine. Paul ne jouera pas à nouveau durant la Coupe du monde et son indisponibilité dépendra de l'opération", a indiqué la Fédération irlandaise dans un communiqué.

Son prochain entraîneur à Toulon, Bernard Laporte avait indiqué lundi soir sur la radio RMC que O'Connell souffrait d'une "rupture de l'insertion du semi-membraneux et du biceps fémoral aux ischio-jambiers", et qu'il devrait être éloigné des terrains pendant trois mois.

- O'Brien plaide "la bonne foi" -

O'Connell a été remplacé par Mike McCarthy (Leinster, 17 sélections) dans le groupe des 31 irlandais, qui a déjà vu débarquer le troisième ligne Rhys Ruddock en remplacement de Peter O'Mahony, touché à un ligament du genou également face à la France et rentré à Dublin. Le centre Jared Payne avait lui renoncé juste avant le match face à la France.

L'absence de Sean O'Brien n'excèdera pas une semaine. Le 3e ligne, coupable d'un coup de poing dans le plexus de Pascal Papé, dénoncé par les images circulant sur les réseaux sociaux, a écopé d'une sanction clémente: une semaine de suspension.

Il ratera donc le quart face aux Argentins, mais pourra disputer la demi-finale, en cas de qualification du XV du Trèfle.

"O'Brien a admis avoir commis une faute", a indiqué World Rugby dans un communiqué. Le responsable de la commission de discipline Terry Willis a d'abord estimé que ce geste valait deux semaines de suspension, puis "a pris en compte des circonstances atténuantes, dont la conduite d'O'Brien avant et après l'audition, ses remords, sa bonne foi et son casier disciplinaire vierge, pour réduire la suspension à une semaine", a précisé World Rugby.

Des images, qui ont fait le tour des réseaux sociaux pendant le match, l'ont montré en train d'asséner un coup de poing à Papé, apparemment au niveau du plexus, dès la première minute du match.

Le deuxième ligne du XV de France était resté ensuite deux minutes au sol. Le geste avait échappé à la vigilance des arbitres, au grand dépit du manager des Bleus Philippe Saint-André, qui a évoqué lundi un "attentat".

Le camp français s'était également implicitement interrogé sur la non-diffusion d'images sur les écrans géants du stade, et sur l'absence d'intervention de l'arbitre vidéo (TMO) auprès de l'arbitre gallois Nigel Owens.

Enfin, outre ces absences certaines, une incertitude plane toujours autour de Jonathan Sexton, l'ouvreur et chef d'orchestre du jeu irlandais.

Visé par le clan français dimanche, Sexton a été touché aux adducteurs à la suite d'un monstrueux plaquage de Louis Picamoles et a quitté le terrain dès la 25e minute. Il devait passer des examens lundi dont les résultats n'ont pas été communiqués.

jmt-pga/tba