Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Une étude rapporte que le milieu de la mode manque encore de diversité culturelle

Selon un rapport sur la diversité des mannequins sur les passerelles des semaines de mode du printemps-été 2016, 79,4% des mannequins étaient blancs.

Chelsey Jay, de l’organisation Models Of Diversity, a confié à nos collègues du HuffPost Style Royaume-Uni qu’elle était déçue, mais pas surprise par les découvertes.

« C’est vraiment décevant qu’année après année l’industrie de la mode continue de prouver qu’elle peut être actuelle côté looks, mais pas en ce qui concerne l’inclusion », estime Jay.

« Ça fait tellement de dommages à la société que cette industrie continue de permettre une dominance blanche sur les podiums. »

Les mannequins à la semaine de mode de Londres printemps-été 2016

L’entreprise Business of Fashion (BoF) s’est intéressée à la représentation dans les défilés et a pris un « échantillon représentatif » de 117 défilés clefs des semaines de mode de Paris, Londres, New York et Milan.

Leurs résultats sont assez probants, sur 3875 mannequins, seulement 797 étaient des mannequins « de couleur » (catégorisés comme Noirs, Asiatiques, Hispaniques et « autres »).

Les mannequins noires étaient celles qui étaient le mieux représentées, comptant pour 10,2% des bookings des défilés, suivies par les mannequins asiatiques à 6,5%.

BoF souligne qu’il y a tout de même une amélioration par rapport à la saison dernière, où 80% des mannequins étaient blancs.

INOLTRE SU HUFFPOST

25 mannequins noires qui ont influencé le monde

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.