NOUVELLES
13/10/2015 04:31 EDT | Actualisé 13/10/2016 01:12 EDT

Le vote par correspondance réduit le score de l'extrême droite à Vienne

Le score de l'extrême droite (FPÖ) lors des municipales de Vienne dimanche s'est réduit de 1,5 point à l'issue du dépouillement du vote par correspondance, ce parti, arrivé deuxième derrière les sociaux-démocrates, n'en réalisant pas moins son meilleur résultat depuis 1945 dans la capitale autrichienne.

Après le décompte des 157.000 votes par correspondance, représentant près de 19% des suffrages exprimés, le FPÖ de Heinz-Christian Strache recueille 30,8% des voix, selon le résultat global définitif publié mardi.

Après décompte dimanche des seuls bulletins déposés dans les urnes, le FPÖ était crédité de 32,3% des voix.

Surfant sur la vague des migrants et une croissance économique au point mort, ce parti réalise son meilleur score municipal à Vienne, un bastion historique de la gauche.

Il réalise une progression de 5 points par rapport au dernier scrutin en 2010 et améliore de 2,9 points son record de 27,9% établi en 1996, au plus haut de la popularité du chef historique du parti, Jörg Haider.

Le vote par correspondance limite par ailleurs légèrement les pertes du parti social-démocrate qui contrôle la ville depuis 70 ans: arrivé premier, le SPÖ du maire sortant Michaël Häupl, reconduit pour un cinquième mandat, recueille 39,6% des suffrages, contre 39,4% dimanche. Le SPÖ avait obtenu 44,3% des voix en 2010.

Après dépouillement de l'ensemble des votes, les Verts voient leur résultat monter à 11,84%, contre 11,1% dimanche, les conservateurs de l'ÖVP à 9,24%, contre 8,7%, et le nouveau parti libéral Neos à 6,16%, contre 6%.

Ces corrections étaient attendues par les analystes, le vote par correspondance favorisant traditionnellement les partis dits "urbains" et "bourgeois" au détriment de l'extrême droite.

La polarisation de la campagne électorale autour de la montée de M. Strache a suscité une forte hausse du taux de participation, à 74,75%, en hausse de plus de sept points. Cette mobilisation s'est également traduite par une ampleur sans précédent du vote par correspondance.

M. Häupl devra former une coalition pour gouverner la ville-Etat. Le premier magistrat a la possibilité de reconduire son partenariat avec les Verts ou de s'allier à l'ÖVP, comme au sein du gouvernement fédéral.

Le score de M. Strache permet au FPÖ de revendiquer un poste - sans attributions - d'adjoint au maire. Il remporte également pour la première fois un des 23 arrondissements de la capitale. Et ce parti dispose désormais d'une minorité de blocage pour les votes nécessitant une majorité qualifiée des deux-tiers.

phs/smk/amd