NOUVELLES
13/10/2015 13:02 EDT | Actualisé 13/10/2016 01:12 EDT

Infirmières: le gouvernement revient sur sa décision d'abolir des primes

MONTRÉAL — Le principal syndicat des infirmières a indiqué, mardi, que le gouvernement du Québec avait laissé tomber sa demande d'abolition de certaines primes qui leur étaient versées.

Ces primes sont ce qu'on appelle des «primes majorées». Elles sont versées aux infirmières qui travaillent de soir, de nuit et aux «soins critiques».

Ces primes avaient jadis été instaurées pour permettre d'attirer des infirmières vers des postes plus exigeants, donc plus difficiles à combler, et des quarts de travail moins attirants — et de les y maintenir.

Dans le cadre de la présente négociation, le gouvernement voulait au départ abolir ces primes. Or, il est récemment revenu sur son intention, a confirmé mardi la Fédération interprofessionnelle de la santé.

La FIQ a 66 000 membres; elle représente la majorité des professionnelles en soins infirmiers et soins cardiorespiratoires qui oeuvrent dans le réseau public au Québec.