NOUVELLES
12/10/2015 09:08 EDT | Actualisé 12/10/2015 09:35 EDT

L'ancien poste de police de Kanesatake détruit par les flammes

Radio-Canada

L'ancien poste de la police mohawk de Kanesatake a été la proie des flammes la nuit dernière. On ignore encore si l'incendie est d'origine criminelle.

Le bâtiment, laissé à l'abandon pendant plus de dix ans, après les événements de janvier 2004, était déjà dans un état de délabrement. L'incendie l'aurait réduit à une perte totale.

La sécurité du territoire de Kanesatake est assurée par la Sûreté du Québec depuis 2004.

Le chef du conseil de bande de Kanesatake, Serge Simon, est persuadé que l'incendie est criminel, car « il n'y avait pas d'électricité dans le poste ». Il soupçonne certains jeunes, « qui n'ont pas autre chose à faire que de détruire ». C'est la faute, selon lui, à « la frustration de nos jeunes, qui veulent s'en prendre au système, mais qui s'y prennent mal ».

Plus d'informations à venir.