NOUVELLES
11/10/2015 11:52 EDT | Actualisé 11/10/2016 01:12 EDT

Deux adolescentes commettent des attentats-suicides au Cameroun: 9 morts

DAKAR, Sénégal — Deux adolescentes ont commis un attentat-suicide dans un village du nord du Cameroun, dimanche, faisant au moins neuf morts et 29 blessés, a indiqué le gouvernement, qui blâme le groupe extrémiste Boko Haram.

Cette attaque survient après cinq attentats-suicides coordonnés, qui ont fait au moins 36 personnes la veille au Tchad, où des milliers de Nigérians se sont réfugiés pour fuir la violence des islamistes dans leur pays.

Au Cameroun, l'attentat survenu tôt dimanche matin a frappé un marché de Kangeleri, dans le nord du pays.

Boko Haram a utilisé des dizaines de jeunes filles et de femmes dans des attentats-suicides perpétrés au Nigeria, au Tchad, au Cameroun et au Niger. Plusieurs craignent que ces kamikazes soient des victimes kidnappées que les militants de Boko Haram utilisent pour viser les pays qui ont contribué à la force militaire régionale qui tente de les ralentir.

Selon le ministre des Communications du Cameroun, Issa Tchiroma Bakary, Boko Haram a changé de tactique, surpris par la force de l'armée multinationale, et utilise maintenant des jeunes hommes et femmes, qui passent plus facilement incognito, pour commettre leurs attentats.

Les extrémistes tentent de répandre le terrorisme dans la région, après avoir plaidé allégeance au groupe armé État islamique plus tôt cette année, a-t-il ajouté.

D'après Amnistie internationale, Boko Haram a tué environ 20 000 personnes depuis six ans.

Carley Petesch, The Associated Press