Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Six précautions à prendre lorsqu'on achète un véhicule d'occasion

Family in a car
Family in a car

Tout le monde sait qu’il faut prendre quelques précautions au moment d’acheter un véhicule d’occasion. En général, ces véhicules ne bénéficient pas d’une protection aussi étoffée qu’un modèle tout neuf et surtout, l’acheteur potentiel ne sait pas comment l’ancien propriétaire s’est comporté derrière le volant.

Puis, peut-on vraiment faire confiance à la parole du représentant aux ventes? Bien évidemment que ce dernier vous dira que la voiture a été inspectée et que la mécanique est parfaite. Si bien souvent c’est vrai, l’investissement est trop important pour passer directement à la signature du contrat de vente en se fiant uniquement à sa parole.

Personne ne veut dépenser des milliers de dollars pour un véhicule qui ne sera pas fiable et qui exigera des déboursés supplémentaires dans un avenir rapproché. Il est donc important de prendre son temps au moment de l’achat, et de s’assurer qu’un citron ne se cache pas sous la carrosserie.

Voici donc quelques précautions à prendre au moment de l’achat d’une voiture d’occasion.

L’inspection est primordiale

Peu importe le modèle, son année de construction, son kilométrage ou sa réputation, il faut absolument procéder à une inspection. J’ai moi-même oublié cette étape cruciale au moment d’acheter ma première voiture, une Honda Civic 2000. Une Honda, après tout, c’est fiable non? Quelques mois plus tard, le moteur de la voiture s’est soudainement éteint sur l’autoroute.

Cette situation peu agréable est devenue récurrente et je me suis débarrassé de la voiture moins d’un an après l’achat. Le concessionnaire n’était pas en mesure de reproduire le problème et n’avait donc pas de solutions après trois visites au département du service.

Je ne sais pas si l’inspection aurait aidé dans ce cas particulier, mais il n’en demeure pas moins qu’en aucun cas il faut acheter un véhicule d’occasion sans avoir au préalable effectuée une inspection, de préférence ailleurs qu’au concessionnaire où nous faisons l’achat.

L’histoire de la voiture est importante

Les rapports d’historique du genre CarProof ou CarFax sont très utiles pour connaitre le passé de la voiture. Plus spécifiquement, ils servent à savoir si le véhicule en question a déjà été accidenté, s’il s’agit d’une voiture canadienne ou d’ailleurs, et si l’odomètre est exact. Une étude effectuée en 2014 a révélé qu’il y avait parfois des erreurs dans ce genre de rapport, mais ils demeurent tout de même un outil très important et globalement fiable.

Il est sage de consulter les experts

Il existe un bon nombre de guides d’achat sur les véhicules d’occasion tandis que le web offre une quantité encore plus impressionnante d’informations destinées à aider les consommateurs à choisir le bon véhicule usagé. Il est donc facile de savoir quels éléments mécaniques d’un modèle en particulier sont susceptibles de briser tôt ou tard, s’il est fiable et sécuritaire, et s’il s’agit d’un bon achat.

Vérifiez la sécurité

Pour plusieurs, tous les véhicules sont sécuritaires. En réalité, bon nombre de modèles 2000 à 2010 avaient des cotes de sécurité peu reluisantes. Il peut être sage d’aller jeter un coup d’œil sur le site de la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration) ou encore l’IIHS (Insurance Institute for Highway Safety), deux organisations chargées d’évaluer la sécurité des voitures sur la route, afin de déterminer si la voiture d’occasion que vous convoitez est sécuritaire.

Le prix est-il bon?

Il est normal de vouloir obtenir un bon prix lorsque vous achetez une voiture d’occasion. Cela dit, si le prix est inférieur de quelques milliers de dollars à la moyenne du marché, il y a probablement un pépin. Ma Civic 2000 était environ 2 000 $ de moins qu’un autre modèle équivalent qui n’avait que 1 500 kilomètres de moins. Je croyais faire une bonne affaire…

La garantie prolongée

On entend souvent dire que la garantie prolongée n’est pas nécessaire, qu’elle est trop dispendieuse, et qu’elle ne protège pas vraiment. Bref, elle n’a pas une bonne réputation. Cela dit, elle mérite d’être considérée, surtout si le prix du véhicule d’occasion est élevé et que vous espérez le garder longtemps. Prenez au moins le temps d’y penser et d’obtenir toutes les informations nécessaires sur les différentes garanties qui s’offrent à vous afin d’être en mesure de faire un choix éclairé.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les véhicules à moteur diesel en vente au Canada

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.