NOUVELLES
09/10/2015 16:43 EDT | Actualisé 09/10/2016 01:12 EDT

Wall Street achève en petite hausse une semaine éclatante

Wall Street a terminé en légère hausse vendredi, hésitant à aller beaucoup plus loin à l'issue d'une forte progression hebdomadaire: le Dow Jones a pris 0,20% et le Nasdaq 0,41%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a gagné 33,74 points à 17.084,49 points, et le Nasdaq 19,68 points à 4.830,47 points.

Particulièrement surveillé par les investisseurs, l'indice élargi S&P 500 n'a avancé que de 0,07%, soit 1,46 point, à 2.014,89 points.

"C'était une belle semaine, l'une des meilleures de l'année" en terme de progression des indices, a souligné Alan Skrainka, de Cornerstone Wealth Management.

"Les investisseurs veulent tous repartir en hausse dans l'idée que la Réserve fédérale va se retenir d'agir à court terme, en maintenant ses taux à un bas niveau pendant un bon moment, et en même temps, que l'économie (américaine) va toujours bien", a-t-il résumé.

La Bourse de New York, qui avait déjà enregistré un brillant début de semaine, a en effet continué à tirer les conséquences d'un document publié jeudi en fin de séance par la banque centrale américaine, la Réserve fédérale (Fed).

Dans ces "minutes", c'est-à-dire le compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed à la mi-septembre, ses responsables ont affiché leur prudence face à l'économie mondiale, ce que beaucoup d'investisseurs ont perçu comme le signe qu'elle n'allait pas commencer à retirer avant la fin de l'année son soutien à l'économie américaine en relevant ses taux, actuellement presque nuls.

A ce titre, vendredi, "Wall Street a vite ignoré des déclarations en faveur d'une hausse des taux cette année, tenues par Jeffrey Lacker", président de la Fed de Richmond, a souligné M. Skrainka.

Le président de la Fed d'Atlanta, Dennis Lockhart, considéré comme un centriste, et son homologue de New York, William Dudley, généralement partisan de taux bas, ont aussi tenu des propos en ce sens, qui n'ont pas beaucoup plus pesé sur le marché.

Désormais, "la saison des résultats d'entreprise du troisième trimestre a commencé de façon officieuse avec ceux du groupe Alcoa", le géant de l'aluminium et des alliages ayant largement déçu le marché, ont noté les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

Le marché obligataire avançait légèrement. Vers 20H20 GMT, le rendement des bons du Trésor à dix ans baissait à 2,091% contre 2,099% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,924% contre 2,937% auparavant.

jdy/jld/faa

ALCOA