NOUVELLES
09/10/2015 14:39 EDT | Actualisé 09/10/2016 01:12 EDT

"Versets sataniques": l'Arabie convoque l'ambassadeur tchèque

L'Arabie saoudite a convoqué l'ambassadeur tchèque pour protester contre la traduction du très controversé livre "Les versets sataniques", a rapporté vendredi un média officiel saoudien.

Le royaume veut ainsi exprimer "sa condamnation et sa réprobation de la traduction du livre" et souhaite que le gouvernement tchèque arrête la publication d'une oeuvre qu'il juge offensive pour l'islam et les musulmans, a indiqué l'agence de presse saoudienne (SPA), citant un responsable du ministère des Affaires étrangères qui n'a pas été nommé.

"Le royaume exhorte à n'insulter sous aucune forme la religion et les cultures", a-t-on ajouté de même source.

Le ministre tchèque des Affaires étrangères a indiqué que Prague ne comptait pas interférer dans la publication de cette traduction.

"Nous n'avons aucune raison d'intervenir, nous avons dans notre pays la liberté d'expression et de la presse", a déclaré le ministre, Lubomir Zaoralek, à l'agence de presse tchèque CTK.

En 1989, une fatwa (décret islamique) de mort avait été émise par l'imam Khomeiny, fondateur de la République islamique d'Iran, contre Salman Rushdie, écrivain britannique d'origine indienne âgé aujourd'hui de 68 ans pour son livre "Les versets sataniques" jugé blasphématoire.

Mercredi, l'Iran avait par ailleurs annoncé qu'il boycotterait la foire du livre de Francfort à cause de la présence de Salman Rushdie, "un personnage détesté dans le monde islamique", selon le ministre iranien de la Culture.

it/mer/iw