NOUVELLES
09/10/2015 12:48 EDT | Actualisé 09/10/2016 01:12 EDT

USA: le joueur de NBA Thabo Sefolosha acquitté, après un incident avec la police

Le joueur suisse de NBA Thabo Sefolosha a été acquitté vendredi à New York, après une altercation avec la police qui s'était terminée en avril dernier par son interpellation et une jambe cassée.

Il était accusé de trouble à l'ordre public et rébellion, après son interpellation par la police au sortir d'une boîte de nuit du quartier de Chelsea à Manhattan, le 8 avril.

La police avait affirmé que le joueur noir avait ignoré plusieurs ordres pour s'éloigner, alors qu'elle faisait vider les lieux après qu'un autre joueur eut été poignardé. Thabo Sefolosha, joueur de l'équipe des Atlanta Hawks, l'a démenti lors de son procès qui a duré trois jours à Manhattan.

"J'ai bougé quand ils m'ont demandé de bouger", avait-il assuré jeudi. "Je ne suis pas allé dans le sens opposé. Je ne me suis pas rapproché" de l'entrée de la discothèque, avait-il insisté. "Ils cherchaient une raison pour m'arrêter", avait ajouté le basketteur de 31 ans selon lequel un policier l'avait déjà auparavant insulté.

Le joueur de 2 mètres avait reconnu avoir alors traité de "nain" ce policier mesurant moins d'1m60. Selon son avocat, Sefolosha avait alors été interpellé, et avait eu la jambe cassée avec lésions ligamentaires. Le site spécialisé TMZ avait diffusé une brève vidéo amateur tournée sur place.

Sa blessure a nécessité une intervention chirurgicale et plusieurs mois d'immobilisation.

Alors que la police de New York a été récemment montrée du doigt pour l'interpellation musclée d'un autre sportif noir, l'ex champion de tennis James Blake, Sefolosha avait pris le risque d'aller au procès, refusant une offre du procureur de n'effectuer qu'une journée de travaux d'intérêt général s'il acceptait de plaider coupable.

Et il a témoigné durant son procès.

"Je voulais juste que la vérité sorte", a-t-il déclaré après son acquittement, visiblement soulagé. La décision de témoigner n'était "pas du tout difficile. Je devait simplement dire la vérité", a-t-il insisté.

Après moins d'une heure de délibération, les jurés l'ont déclaré non coupable des trois charges retenues contre lui, pour lesquelles il risquait un an de prison, et le juge l'a officiellement acquitté, ordonnant que le dossier soit scellé.

- "Beaucoup de stress" -

Le joueur a remercié son avocat, les jurés et sa famille.

"Je suis content que ce soit terminé, de savoir que j'ai été innocenté", a-t-il déclaré sur les marches du tribunal, en ajoutant qu'il était "impatient de pouvoir retrouver l'équipe et reprendre (mon) travail". "J'espère avoir encore une longue carrière devant moi", a-t-il ajouté.

"C'était beaucoup de stress", a-t-il aussi confié, avant de s'engouffrer dans un énorme 4X4 noir.

Son acquittement intervient dans un contexte de polémique récurrente sur le traitement des noirs par la police aux Etats-Unis.

Le 9 septembre, l'ex joueur de tennis professionnel américain James Blake avait été plaqué au sol et menotté devant son hôtel de Manhattan par un policier qui l'avait pris pour un suspect dans une affaire de fraude. Le chef de la police Bill Bratton s'en était excusé le lendemain, estimant que l'interpellation n'était pas justifiée et que l'utilisation de la force dans cet incident était "motif d'inquiétude".

Jeudi, une commission municipale indépendante a recommandé des poursuites en interne contre ce policier.

M. Bratton a également annoncé début octobre la prochaine mise en place, en janvier, de règles plus strictes concernant l'usage de la force par les policiers new-yorkais.

bd/vog