NOUVELLES
09/10/2015 18:06 EDT | Actualisé 09/10/2016 01:12 EDT

Turquie: le patron de Fenerbahçe acquitté en appel dans une affaire de matches truqués

Le président du club de Fenerbahçe Aziz Yildirim a été acquitté vendredi en appel par un tribunal d'Istanbul dans une affaire de matches truqués qui a secoué le football turc, ont rapporté les médias.

A l'issue d'un premier procès en 2012, M. Yildirim, 62 ans, avait écopé d'une peine de six ans et trois mois de prison pour avoir truqué une série de rencontres du championnat turc, ainsi qu'à une amende de 1,3 millions de livres turques (environ 420.000 euros).

Le patron du club stambouliote, qui avait effectué environ un an de détention préventive, avait alors vigoureusement dénoncé un jugement "politique", jusqu'à obtenir, en juin 2014, de la Cour suprême d'être rejugé.

Au terme de ce nouveau procès, M. Yildirim a été acquitté vendredi soir de tous les chefs d'accusation qui pesaient contre lui, conformément aux réquisitions du procureur, selon les médias turcs.

Le tribunal d'Istanbul a jugé innocents les treize autres accusés de ce procès, a rapporté le quotidien Hürriyet.

Ce verdict a été accueilli par les ovations de nombreux supporteurs du club présents dans la salle d'audience et devant le tribunal.

Le patron de Fenerbahçe a accusé la communauté de l'imam Fethullah Gülen d'avoir fabriqué les preuves qui ont abouti à sa première condamnation.

Le gouvernement islamo-conservateur à la tête de la Turquie depuis 2002 a engagé fin 2013 une chasse aux sorcières contre le mouvement Gülen, qu'il accuse d'avoir ourdi un complot pour le renverser.

Près d'une centaine de personnes avaient été condamnées en première instance en même temps que M. Yildirim. Fenerbahçe avait été exclu par la Fédération turque de football de l'édition 2011-2012 de la Ligue des champions.

pa/tba