NOUVELLES
09/10/2015 12:05 EDT

Opération SharQC: annulation du procès pour meurtre de cinq membres des Hells Angels (VIDÉO)

Les cinq Hells Angels qui subissaient leur procès à la suite de l'opération SharQc ont été remis en liberté. Le procès, qui se tenait depuis le 10 août au centre judiciaire Gouin à Montréal, a pris fin quand un juge de la Cour supérieure du Québec a ordonné l'arrêt des procédures.

Il a donné raison à la défense qui soutenait qu'un vice de procédures avait entaché le procès.

Selon elle, la Couronne n'a pas divulgué assez rapidement de nouveaux éléments de preuve. Le Directeur des poursuites criminelles et pénales évalue la possibilité de porter ce jugement en appel.

« C'est une victoire pour nous, a déclaré l'avocate à la défense Mylène Boucher et ce qu'on considère tous et chacun d'entre nous c'est que justice a été rendue, aujourd'hui, et la justice en ressortira grandie »

Jean-Pascal Boucher, porte-parole du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), affirme que ce dernier va prendre le temps d'étudier la décision et d'examiner les options afin de déterminer s'il y a lieu d'interjeter appel de cette décision.

Les procédures dans le cadre du procès devaient durer de 12 à 18 mois.

L'opération SharQc, un acronyme pour Stratégie Hells Angels Rayon Québec, menée en avril 2009, était le résultat de trois ans et demi d'enquête des diverses escouades régionales mixtes sous l'égide de la Sûreté du Québec. L'objectif était de déstabiliser l'organisation pour plusieurs années en procédant à des arrestations massives.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Quelques clichés des Hells Angels Voyez les images