NOUVELLES
09/10/2015 05:15 EDT | Actualisé 09/10/2016 01:12 EDT

Moyen-Orient: François dénonce "une escalade" et invite la communauté internationale à agir

Le pape François a dénoncé vendredi "une escalade de la violence qui frappe les civils innocents" au Moyen-Orient, citant "la Syrie, l'Irak, Jérusalem et la Cisjordanie", et demandé à la communauté internationale d'agir d'urgence.

Prenant la parole devant les 360 membres du synode sur la famille rassemblés au Vatican, Jorge Bergoglio leur a demandé de s'associer à sa prière: "nous sommes douloureusement affectés et nous suivons avec une grande préoccupation ce qui se passe en Syrie, en Irak, à Jérusalem et en Cisjordanie, où nous assistons à une escalade de la violence qui frappe les civils innocents et continue à alimenter une crise humanitaire aux proportions énormes".

"J'adresse, en même temps que le synode, un appel pressant à la communauté internationale, pour qu'elle trouve le moyen d'aider efficacement les parties concernées, et qu'elle sache élargir ses horizons au delà de ses intérêts immédiats", a-t-il ajouté.

Le pape a encore demandé à la communauté internationale d'"utiliser les instruments du droit international, de la diplomatie, pour résoudre les conflits en cours", également sur le continent africain.

Les patriarches d'Orient présents au synode ont fait plusieurs interventions remarquées pour dénoncer la situation dramatique des chrétiens et des autres minorités en Syrie et en Irak.

Le patriarche syriaque catholique Ignace Joseph III Younan avait dénoncé jeudi devant la presse à Rome les chancelleries occidentales, après de nouvelles informations sur les exactions du groupe Etat islamique contre des chrétiens: "nous avons été oubliés, même trahis par des administrations occidentales qui n'obéissent qu'à une politique de l'opportunisme politique".

jlv/ob/alc