NOUVELLES
09/10/2015 06:49 EDT | Actualisé 09/10/2016 01:12 EDT

Mondial-2015 - Australie - Cheika: "Dominer devant si on veut gagner"

Réfutant l'idée que l'Australie part favorite samedi à Twickenham, son sélectionneur Michael Cheika redoute même les avants gallois à la base de la montée en puissance du XV du Poireau dans cette Coupe du monde.

QUESTION: L'Australie a-t-elle un avantage psychologique après sa démonstration face aux Anglais (33-13) ?

REPONSE: "Aucun. On était déjà censé avoir un avantage psychologique après avoir battu la Nouvelle-Zélande (27-19) à Sydney dans le Four nations. Et puis ils nous ont botté les fesses la semaine suivante (41-13). C'est ce qui arrive quand on n'est pas à fond tous les jours. Il faut apprendre de ces événements. Ce sera encore plus difficile cette fois-ci en raison de la nature de la compétition. Chaque match est d'un niveau supérieur. Le pays de Galles a un excellent jeu, très varié. On savait que notre poule était comme une phase de qualification et on a un match très important contre les Gallois cette semaine. Pour la suite (les quarts de finale), on verra".

Q: Dans quels domaines les Gallois vous font-ils peur ?

R: "Ils ont la capacité de jouer au pied, au large avec beaucoup d'efficacité, ils ont des ailiers très forts et très rapides et ils ont en "dix" un joueur (Biggar) qui peut diriger le jeu avec son pied. Souvent, concernant les Gallois, on parle de leurs trois-quarts mais jamais de leurs avants. Mais c'est toujours de leurs avants, du combat, des efforts qu'ils font, qu'ils donnent la possibilité à leur ouvreur et aux ailiers de jouer le style qu'ils veulent. Ils n'ont pas encore été battus dans le tournoi, cela va être un match où il faudra dominer devant si on veut penser le gagner. Après il y a aussi l'importance du banc. Les joueurs qui termineront la rencontre pèseront sérieusement dans la balance. C'est le quatrième match de la poule, il sera décisif. On doit s'assurer que nos remplaçants sont bien préparés pour la fin de ce match".

Q: La mêlée australienne, qui porte la patte de l'ex-Puma Mario Ledesma, a été primordiale face à l'Angleterre. A quel type d'opposition vous attendez-vous dans ce secteur ?

R: "Pour nous, c'est d'être consistant, de continuer à travailler sur notre méthode. C'est important car on va rencontrer des mêlées qui présentent une autre +façade+ à chaque fois. On a notre philosophie, parfois on va gagner la conquête, parfois ce sera la parité, l'important c'est d'être présent à chaque mêlée qui se présente. Il ne faut pas manquer l'opportunité de mettre notre philosophie dans cette phase de jeu. Ce n'est pas difficile de comprendre nos liens avec l'Argentine concernant la mêlée. Depuis longtemps, les Australiens ont toujours eu des relations avec les Argentins, (Enrique) +Topo+ Rodriguez, +Pato+ Noriega et puis maintenant Mario qui ont eu de l'influence sur notre mêlée. Elle est en reconstruction".

rap/pga/dhe