NOUVELLES
09/10/2015 06:50 EDT | Actualisé 09/10/2016 01:12 EDT

Inde : les camions vont être surtaxés à Delhi pour lutter contre la pollution

Les camions et camionnettes vont bientôt devoir payer une surtaxe pour traverser New Delhi, une décision consécutive au fert vert vendredi de la Cour Suprême à un projet expérimental de lutte contre la pollution dans la capitale indienne.

Les autorités de Delhi ont été critiquées ces dernières années pour leur incapacité à endiguer la pollution émanant de la circulation automobile et des usines dans cette ville de 17 millions d'habitants, classée capitale la plus polluée du monde par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Statuant sur une requête d'un citoyen de la ville, la Cour suprême a donné son feu vert à une surtaxe de 700 roupies (10 euros) pour les véhicules commerciaux légers et de 1.300 roupies pour les camions entrant dans la capitale.

La Cour doit émettre lundi l'avis officialisant cette surcharge qui s'appliquera pendant quatre mois sur "une base expérimentale", sa date d'entrée en vigueur n'ayant pas encore été précisée.

Selon les chercheurs, une telle décision va aider à l'amélioration de la qualité de l'air de la capitale indienne avant le début de l'hiver, quand la pollution augmente nettement.

Empêchés de pénétrer dans la ville le jour, des milliers de camions entrent dans Delhi chaque nuit, émettant beaucoup de gaz nocifs, selon le Centre for Science and Environment (CSE), centre de recherche indépendant.

Selon le CSE, quelque 52.000 véhicules commerciaux et camions pénètrent chaque jour dans la capitale, soit le double des estimations officielles, et contribuent pour pratiquement un tiers à la pollution.

Nombre d'entre eux passent par le centre de la capitale pour éviter les péages en périphérie.

La décision de la Cour intervient un mois avant Diwali, la fête hindoue des lumières, qui correspond fréquemment au pic de la pollution en raison des tirs incessants de pétards et de feux d'artifice.

Selon l'OMS, New Delhi est la capitale affichant le plus haut niveau de particules fines pm 2.5, supérieur à celui de Pékin.

Cette année, le tribunal indien spécialisé dans les questions d'environnement a ordonné l'interdiction des véhicules diesel de plus de 10 ans dans la capitale mais cette décision n'est toujours pas entrée en vigueur.

str-anb/ef/pt