NOUVELLES
09/10/2015 09:09 EDT | Actualisé 09/10/2016 01:12 EDT

Fausse alerte au virus Ebola au Nigeria (OMS)

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a démenti que le virus Ebola ait été responsable de la mort d'un homme dans la ville de Calabar, dans le sud-est du Nigeria, où une dizaine de personnes avaient été placées en quarantaine par précaution.

Une responsable régionale de l'OMS, Cory Couillard, a déclaré dans un courriel à l'AFP que "les recherches en laboratoire pour l'EVD (la maladie due au virus Ebola) et la fièvre de Lassa s'étaient révélées négatives".

La mort d'un patient mercredi au centre hospitalier-universitaire de Calabar avait provoqué une alerte à l'Ebola, bien que ses symptômes n'aient pas été précisés. On ignorait également s'il avait transité par des régions où sévit encore la fièvre hémorragique qui a fait plus de 11.300 morts en Afrique de l'Ouest, essentiellement en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, depuis décembre 2013.

Un premier cas d'Ebola avait été recensé au Nigeria en juillet 2014 avec la mort à Lagos d'un Libérien.

Au total, 19 personnes ont été contaminées au Nigeria par le virus, dont sept sont mortes.

Mercredi, l'OMS a annoncé qu'aucun cas d'Ebola n'avait été confirmé la semaine dernière dans le monde, une première depuis mars 2014.

phz/jlb/dom